Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 14 avril |
Saint Asicus
home iconActualités
line break icon

La mère de Vincent Lambert : « Nous irons devant la Cour européenne de justice »

x ou AP

Philippe Oswald - Publié le 24/06/14

Au micro de RMC ce matin, la mère de Vincent Lambert réitère le refus de la mise à mort de son fils que pourrait décider aujourd’hui le Conseil d’Etat.

24/06/2014

Viviane Lambert, mère de Vincent Lambert, hospitalisé dans un état végétatif au CHU de Reims depuis un accident de moto en 2008, était l’invitée ce matin peu après 7h de Jean-Jacques Bourdin sur RMC. Elle a redit la détermination qu’elle partage avec son mari, ainsi qu’un frère et une sœur de Vincent, de le sauver alors que l’épouse et six autres frères et sœurs ainsi qu’un neveu de Vincent Lambert demandent qu’ un « processus de fin de vie » soient engagés : en l’occurrence cela consisterait à cesser de l’hydrater et de l’alimenter (l’agonie durerait « entre trois et cinq jours » selon un expert). Elle a critiqué l’équipe médicale du Dr Kariger, qui s’occupe de son fils au CHU de Reims : « Cela fait plus d'un an que mon fils n'a plus de soins adaptés, a-t-elle déploré. Le docteur Kariger veut tuer mon fils, c'est de l'euthanasie déguisée (…). Vincent n'est pas un légume. C'est une mascarade, c'est scandaleux. »
Rappelons que l’Académie nationale de médecine (ANM) sollicitée par le Conseil d’Etat pour l’éclairer sur le cas Lambert, avait rendu le 20 janvier un avis motivé, dans un rapport de 9 pages : « L'arrêt de vie, en réponse à une demande volontaire à mourir alors que la vie en elle-même n'est ni irrémédiablement parvenue à son terme, ni immédiatement menacée ne peut être assimilée à un acte médical. Sans équivoque, quand bien même il s'agirait «seulement» d'une aide au suicide, il n'est pas dans la mission du médecin de provoquer délibérément la mort». 

Les 17 juges de l’« assemblée du contentieux » formée au Conseil d’Etat pour décider de la vie ou de la mort de Vincent Lambert se sont donné jusqu’à aujourdhui, 17h, pour prononcer leur verdict. Il n’y aura plus d’autre recours devant une juridiction française : seule la Cour de justice européenne pourrait suspendre l’application de ce jugement.
Madame Lambert a déclaré qu’elle attendait avec « confiance » la décision du Conseil d'Etat quant au sort de son fils, mais elle a prévenu qu'elle et son mari iraient « devant la Cour européenne de justice » si les juges décidaient la mort de leur fils.

Tags:
Vincent Lambert
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
2
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
3
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
4
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
5
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
6
Mathilde de Robien
Brésil : une statue du Christ plus haute que celle du Rédempteur
7
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement