Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 01 décembre |
Saint Charles de Foucauld
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Mgr Marc Aillet : « La mission est à la portée de tout baptisé ! »

lvejmsak5pggglhudpxicybkab9vqgieuwh1u7k5gnyzctkomp7caztsk7xfr22c9ijdpqdzqmzw8mlsddj8q-uf8ucxjg.jpg

StÈphane OUZOUNOFF/CIRIC

Samuel Pruvot - publié le 16/06/14

L’évêque de Bayonne recrute tous azimuts des missionnaires pour sa cathédrale pendant la semaine du 15 août : un cadre idéal pour annoncer l’Évangile "à toutes les nations".

16/06/2014

Pourquoi invitez-vous largement les catholiques à se joindre à la mission que vous lancez dans votre cathédrale durant la semaine du 15 août ?
Cela n’a échappé à personne : nous sommes dans une région très attractive ! Il y a non seulement la côte basque mais aussi notre petite ville médiévale toute blottie autour de sa cathédrale du XIVe…  Chaque été, en particulier pendant les fêtes du 15 août, je vois une affluence de gens qui viennent de partout. Ils sont attirés par la proximité de la mer, ils viennent ensuite déambuler dans les rues, ils rentrent dans la cathédrale sans trop savoir qu’il s’agit d’autre chose que d’un simple monument historique ! Nous disposons donc d’un lieu magnifique pour annoncer l’Evangile et mettre en œuvre le mandat missionnaire du Christ.

Pourquoi l’évêque ressent-il plus qu’un autre cette urgence de la mission ?
C’est vrai, l’urgence de la mission résonne tout particulièrement dans mon cœur d’évêque. Je mesure chaque jour combien Dieu semble s’éloigner de l’horizon des hommes. La plupart de nos contemporains ne connaissent plus Jésus Christ ! Ils errent en quête d’un chemin qui conduit à la vérité, à la vraie vie. Or l’évêque est, par vocation et consécration, successeur des apôtres. J’entends pour moi, et avec force, les paroles du mandat missionnaire de Jésus : « Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père du Fils et du Saint Esprit et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit. » (Mt 28,19-20)

Pourquoi recrutez-vous tous azimuts pour cette mission ?
 L’évêque est une tête de pont. C’est par les apôtres que la mission a commencé. Dans un diocèse, c’est par le successeur des apôtres que la mission doit continuer. Mais l’évêque a besoin de tous les charismes : certains feront visiter la cathédrale, d’autres se tiendront aux pieds du Seigneur par la prière, d’autres iront à la rencontre des touristes dans la rue, certains prêcheront le nom de Jésus devant les foules. Jésus est le premier évangélisateur. Mais il se cherche d’autres Christ pour être ses mains, sa voix, pour rejoindre tous les hommes jusqu’aux périphéries. Et ces périphéries affluent vers notre cathédrale autour du 15 août.

Cette mission, pour être celle de l’évêque, semble un peu hors de portée des simples baptisés qui s’imaginent manquer de force pour cette aventure ?
Je le dis sans tricher : la mission est vraiment à la portée de tous les baptisés. Je pense à la réponse de Bernadette Soubirous pressée lors d’un interrogatoire : « Tu veux me faire croire ça à moi !? » – « La Vierge Marie ne m’a pas demandé de vous le faire croire mais de vous le dire ! » Jésus ne nous demande pas en effet de convaincre tout le monde mais de proclamer. Cette annonce prend sa source dans notre rencontre avec le Christ. Nous ne pouvons pas nous réfréner. C’est l’aveu de saint Paul : « Malheur à moi si je n’annonce l’Evangile ! » Notez bien que Jésus ne dit pas : « Annoncez l’Evangile à ceux qui sont disponibles et réceptifs… » Non, Jésus nous incite à proclamer l’Evangile à toute la création !

Mais vous faites appel cet été à la communauté apostolique Aïn Karem, cela veut donc dire qu’il y a une spécialisation nécessaire ?
La source de la mission n’est pas un savoir-faire même si, dans une équipe missionnaire, il y en a toujours quelques-uns plus rompus que les autres à cet exercice. La source de la mission, c’est la grâce du baptême et de la confirmation. Le don de l’Esprit Saint, la Pentecôte de notre vie, nous pousse de l’intérieur. Tout disciple est appelé à la mission et surtout pas une élite. Le disciple est par définition missionnaire comme le rappelle le Saint Père dans sa dernière exhortation apostolique « La joie de l’Evangile ». Parce que je suis disciple, j’essaye de suivre Jésus et je deviens missionnaire. Tout le monde peut faire cette expérience. Cela est vraiment extraordinaire ! Le Seigneur nous précède. Je le dis en particulier aux jeunes et aux familles et je les invite à nous rejoindre. Nous puisons notre force dans la prière, l’écoute de la Parole de Dieu, et ensuite on laisse l’Esprit Saint nous précéder.

Une simple parole peut-elle changer la vie des gens qui visiteront votre cathédrale ?
Une simple parole peut faire bouger en profondeur les gens. En réalité, c’est le Seigneur lui-même qui provoque le déclic. Cette annonce suppose douceur et respect mais annonce quand même ! Dans les Actes des Apôtres, dans le souffle de la Pentecôte, on voit comment Pierre et les siens prêchent le nom de Jésus. Ils parlent du « kérygme », c’est-à-dire le cœur même de l’Evangile : Jésus t’aime, il a donné sa vie pour toi, il sera toujours présent pour t’accompagner, te guérir, te consoler et donner un sens à ta vie.

Propos recueillis par Samuel Pruvot pour Aleteia.

Informations pratiques
Mission à la cathédrale de Bayonne, ouverte à tous, en particulier aux jeunes et aux familles (activités et structures dédiées aux enfants) du 12 au 17 août – logement à la maison diocésaine.

À l’appel de Monseigneur Aillet, évêque de Bayonne, la communauté Aïn Karem organise une mission d’été  à l’intérieur et aux alentours de la cathédrale. Pendant ces quelques jours, autour de la grande fête du 15 août, nous rencontrerons les habitants du quartier ainsi que les nombreux touristes et nous essayerons  de leur faire rencontrer Jésus par différents moyens :   visites guidées de la cathédrale, parcours-jeux pour petits et grands, prédication sur le parvis, animation des messes et des offices… Chacun, selon ses charismes, saura trouver sa place dans cette mission.   

Merci de bien vouloir envoyer votre inscription à Mariame Héduy, par courriel : mheduy@gmail.com
Bulletin d’inscription   
Nom    
Prénom    
Numéro de téléphone    
e-mail    
Nombre d’enfants présents (gratuité accordée)    
Pension complète + Couchage sous tente  
     x 130 € semaine/pers.   
=  
Pension complète + Couchage en chambre double *  
   x 150 € semaine/pers.   
=  
Pension complète + Couchage en chambre individuelle *  
   x 180 € semaine/pers.   
=  
 * Apporter linge de toilette et draps  
Chèque  à l’ordre de la communauté Aïn Karem. Possibilité de payer en plusieurs fois.  Un conseil : prenez votre billet de train dès aujourd’hui pour bénéficier de tarif réduit.

Tags:
BayonneÉvangélisationMarc Aillet
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement