Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 25 juillet |
Saint Jacques le Majeur
home iconActualités
line break icon

Boeing disparu : après cent jours, toujours rien

Europe 1

Philippe Oswald - Publié le 16/06/14

Il y a 100 jours aujourd’hui que le vol MH370 de Malaysia Airlines a disparu sans qu’on sache pourquoi ni comment, et sans laisser de traces. L'époux et père de trois passagers français accuse.

16/06/2014

(légende photo : Guislain Wattrelos, époux et père de trois des quatre passagers français, au micro d’Europe 1).

La Malaisie « ne peut abandonner et n’abandonnera pas » les familles des passagers, a assuré le ministre malaisien des Transports, ce lundi. « Cent jours après, la disparition du MH370 est une douleur vive dans le coeur de tous les Malaisiens et du reste du monde. Nous ne pouvons avoir et nous n’aurons de cesse que le MH370 ne soit retrouvé ».

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines avait décollé le 8 mars de Kuala Lumpur à destination de Pékin avec 239 personnes à son bord (cf. Aleteia). L’hypothèse selon laquelle il se serait abîmé dans le sud de l’océan Indien, à l’opposé de son plan de vol, n’a pu être confirmée par les recherches intenses poursuivies depuis lors (d’ores et déjà les plus coûteuses de l’histoire de l’aviation).
Voici quelques jours, « l’Australie a signé aujourd’hui un contrat avec une société privée chargée de cartographier les fonds marins là où les enquêteurs pensent que le Boeing 777 de la Malaysia Airlines s’est abîmé », rapporte le blog de Jean-Marc Morandini.
De nouvelles recherches seront entreprises en août, une fois dessinés les contours et la composition des fonds marins dont la profondeur peut atteindre 6000 mètres.

Mais les familles n’en peuvent plus d’être confrontées à une telle incertitude sur les derniers instants de leurs proches. Et la sécurité aérienne mondiale ne peut évidemment pas s’en accommoder.

L’assureur de Malaysia Airlines a commencé à indemniser les familles des victimes du vol MH370 en leur versant une première compensation de 50.000 dollars (37.000 euros), rapporte L’Express. Ce ne sont que des acomptes, mais toute somme paraît dérisoire au regard de ce qu’endurent les familles. 

Comme des nombreuses familles chinoises notamment, le Français Guislain Wattrelos, dont l’épouse et deux des enfants étaient à bord, s’est dit convaincu que le Boeing « a été détourné » et qu’« on cache quelque chose », relève le Point. Il avait porté plainte dès le 14 mars pour "acte de terrorisme dû à un détournement d’aéronef" « Abrégez nos souffrances, dites-nous ce qui s’est passé ! » demande-t-il aujourd’hui.
Après avoir gardé le silence, Guislain Wattrelos, qui a perdu sa femme Laurence, et deux de ses trois enfants, Hadrien, 17 ans, et Ambre, 13 ans, dans la catastrophe, s’est en effet confié à la presse conjointement avec sa belle-sœur pour réclamer « une enquête internationale sérieuse ». A ses yeux, « Ce n’est pas un accident, mais un détournement d’avion », rapporte Le Journal du Dimanche. « L’avion a changé plusieurs fois de direction. Il n’a pas été mis en pilotage automatique, sinon il aurait gardé le cap initial. Il a, au contraire, modifié sa trajectoire pour éviter les radars. De plus, il n’a pas tenté d’atterrir en urgence à l’aéroport le plus proche, il a continué à voler pendant plusieurs heures. »
Les nombreuses contradictions qui ont émaillé ces trois premiers mois d’enquêtes sont de nature à éveiller tous les soupçons : « Comment expliquer, par exemple, résume le JDD, que la Malaisie oriente au départ les recherches en mer de Chine, à l’est de Kuala Lumpur, alors que les radars ont détecté l’avion à l’ouest ? Pourquoi nier, dans un premier temps, que l’appareil a volé près de sept heures après la coupure des systèmes de communication? »
Guislain Wattrelos s’est donc forgé cette conviction :  « Depuis le début, on cherche à nous vendre une histoire qui n’est pas la bonne ».
 Les familles de disparus ont lancé une collecte pour lever 5 millions de dollars afin de récompenser « les gens qui donneront des informations ». Les dons (à partir de 5 dollars) sont ouverts sur le site IndieGogo (www.igg.me/at/reward-mh370).

Tags:
boeing disparuMalaisie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
LATIN MASS
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : les réactions se multiplient
2
Lauriane Vofo Kana
La délicate mise en oeuvre du pass sanitaire dans les lieux de cu...
3
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
4
PASS SANITAIRE
Lauriane Vofo Kana
Pass sanitaire : une jauge de 50 personnes fixée dans les églises...
5
Freya and Dad
Cerith Gardiner
La vidéo d’une fillette de 10 ans dansant avec son papa dev...
6
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
7
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes, tout le monde en parle, mais qui l’a ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement