Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 01 mars |
Saint Aubin d'Angers
home iconÉglise
line break icon

Pape François : « J’aimerais rester dans l’Histoire comme un brave type qui a fait de son mieux »

©ALESSIA GIULIANI/CPP

Religion en Libertad - Publié le 14/06/14


Vous avez dit il y a un an que  « dans chaque chrétien, il y a un juif ».
Il serait plus juste et sérieux de dire « qu’on ne peut pas être un vrai chrétien si on ne reconnait pas ses racines juives ». Je ne parle pas de juif dans le sens sémitique de race mais dans un sens religieux. Je crois que le dialogue inter-religieux doit plonger dans la racine juive du christianisme et dans la floraison chrétienne du judaïsme. Je prie tous les jours l’office divin avec les psaumes de David. On récite les 150 psaumes en une semaine.  Donc ma prière est juive, et ensuite j’ai l’eucharistie, qui est chrétienne.

Comment voyez-vous l’antisémitisme?
Je ne saurais l’expliquer, mais je crois que l’antisémitisme est très lié, d’une façon générale et sans que cela soit une règle fixe, aux courants de droite plutôt que de gauche. Il y a encore des négationnistes de la Shoah. Une folie.

Vous avez pour projet d’ouvrir les archives vaticanes sur l’holocauste.
Cela apportera beaucoup de lumière.

Etes-vous préoccupé, par ce qu’on pourrait découvrir ?
Ce qui me préoccupe, c’est la figure de Pie XII, le Pape qui a dirigé l’Eglise durant la Seconde guerre mondiale. Le pauvre, ils ont tiré tous sur lui à boulet rouge. Mais il ne faut pas oublier qu’avant il était considéré comme le grand défenseur des juifs. Beaucoup se sont cachés dans des couvents de Rome et dans d’autres villes italiennes  et même dans la résidence d’été de Castel Gandolfo.  Dans sa propre chambre, 42 bébés de personnes juives ou d’autres réfugiés sont nés ». «Non pas que Pie XII n’ait pas fait d’erreurs, moi-même j’en fais beaucoup, mais son rôle doit être compris  dans le contexte de l’époque. J’avoue avoir une sorte d’urticaire existentiel  quand je vois tout le monde s’en prendre à l’Église et à Pie XII, et qu’on passe sous silence les grandes puissances. Savez-vous qu’elles connaissaient parfaitement le réseau ferroviaire des nazis pour mener les juifs dans les camps de concentration ? Elles avaient les photos. Mais elles n’ont pas bombardé les voies de chemins de fer. Pourquoi ? Il serait bon que nous parlions de tout ça un petit peu.

Vous sentez-vous comme un prêtre ou assumez-vous votre rôle de tête de l’Eglise?
La dimension de prêtre est celle qui montre le plus ma vocation. Servir les gens est ancré au plus profond de moi, comme d’éteindre la lumière pour faire des économies. Mais dans le même temps, je me sens Pape. Cela m’aide à faire les choses avec sérieux. Mes collaborateurs sont sérieux et professionnels Je suis aidé pour accomplir mon devoir. Je ne joue pas au pape pasteur. Ce serait immature. Quand un chef d’Etat vient, je veux le recevoir avec la dignité et le protocole qu’il mérite. Il est vrai que j’ai des problèmes avec le protocole, mais je dois le respecter.

Vous changez beaucoup de choses. A quoi mènent ces changements ?
Je ne suis pas un illuminé. Je n’ai pas de projet personnel, tout simplement parce que je n’ai jamais pensé qu’on allait me laisser là, au Vatican. Je suis venu avec une petite valise pour retourner à Buenos Aires,  et ce que je fais, c’est mettre en œuvre ce à quoi nous les cardinaux  avons réfléchi lors des congrégations générales … Ces réflexions ont conduit à des recommandations. Une très concrète a été que le prochain pape devait compter sur des conseillers extérieurs, autrement dit sur une équipe de conseillers extérieurs au Vatican .

Et vous avez créé ledit Conseil des Huit.
Huit cardinaux de tous les  continents et un coordinateur. Ils se réunissent tous les deux à trois mois. Le 1er juillet, nous avons quatre jours de réunions, et nous allons opérer les changements que les mêmes cardinaux nous demandent. Ce n’est pas obligatoire, mais ce serait imprudent de ne pas écouter ceux qui savent.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
Tags:
Pape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Philip Kosloski
La prière à l’Esprit saint que Jean Paul II récitait tous l...
2
Cerith Gardiner
En cas de besoin, la très efficace prière de 5 secondes de mère T...
3
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
4
Ange gardien
Isabelle Cousturié
La prière à son ange gardien pour déjouer le mal
5
Guilhem Lignon
Timothée Dhellemmes
Vidéo : abandonné par Dieu ? La leçon de foi édifiante de Guilhem
6
Christine Pellen
GPA : mère génétique de 10 enfants, elle ne compte pas s’arrêter ...
7
WOMAN
Anna Ashkova
Une prière à lire dès le réveil pour offrir sa journée à Dieu
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement