Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Paris : 34 associations interpellent le gouvernement sur le mal-logement

fondation Abbé Pierre
mal logement
Partager

Lundi 9 juin, un collectif de 34 associations contre le mal-logement s’est réuni sur les berges du canal Saint-Martin avant la présentation au Conseil des ministres de la loi de finances rectificative.

10/06/2014

En ce lundi de Pentecôte  le « collectif des associations unies pour une nouvelle politique publique du logement des personnes sans-abri et mal logées » s’est réuni à Paris au canal Saint Martin. Il regroupe pas moins de 34 associations.

La mobilisation était aussi programmée quelques jours avant le 11 juin, date à laquelle sera présentée au Conseil des ministres la loi de finances rectificative. Pour le Collectif, l’objectif était « d’interpeller le gouvernement sur ses objectifs en matière de lutte contre la précarité et les inégalités et en matière de politique du logement et de l’hébergement. »

Pour Christophe Robert, directeur général adjoint de la Fondation Abbé Pierre, « c’est une logique d’interpellation et de solidarité avec les mal-logés », soulignant son « sentiment que les responsable politiques ne voient pas la même France que nous. »

Ce collectif a insisté sur quatre demandes au gouvernement : le dégel des APL, la continuité dans la prise en charge et l’accueil des personnes sans logement, le doublement des logements sociaux pour les ménages à faibles revenus et la suspension de l’expulsion locative.

Sur les réseaux sociaux, on retrouve les photos de la mobilisation. L’une des phrases phares en fut  « les plus fragiles ne sont pas une variable d’ajustement de la crise ! » Rappelons que les 15-35 ans sont les plus touchés par le mal logement. 20% d’entre eux ayant des difficultés à trouver un logement.

Lundi 9 juin, 33 tentes ont été installées sur les berges du Canal Saint-Martin en symbole de solidarité aux sans-abri et en rappel aux 200 tentes plantées par l’association les Enfants de Don Quichotte au cours de l’hiver 2006.  Alors que les militants souhaitaient passer la nuit dans les tentes, le journal Libération rapporte qu’elles ont finalement été démontées dans la soirée après que le Collectif a obtenu un rendez-vous ce mardi matin avec la ministre du logement Sylvia Pinel. Aujourd’hui, mardi 10 juin, d’autres mobilisations sont prévues dans différentes grandes villes françaises, comme à Lyon et Marseille.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]