Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Le Patriarche Kirill 1er envoie un message au président ukrainien

AFP PHOTO / VICTOR DRACHEV
BELARUS, Minsk : Russian Orthodox Patriarch Kirill I gives a speech as he attends the unveiling of a monument to Orthodox Patriarch Alexy II during his visit in Minsk on October 14, 2012. AFP PHOTO / VICTOR DRACHEV
Partager

Petro Porochenko, le nouveau président ukrainien élu dimanche dernier, a reçu un message de la part du chef de l’Église orthodoxe russe.

30/05/14

Le Patriarche Kirill 1er de Moscou, chef de l’Église orthodoxe russe, vient d’envoyer un message au nouveau président ukrainien Petro Porochenko élu dimanche dernier. Dans cette missive, le Patriarche félicite le nouveau président, et lui adresse tous ses vœux de réussite. Mais il lui rappelle également la terrible situation qui règne en Ukraine, et le met face à ses responsabilités :
 
« Le pays est plongé dans un abîme de discorde et de combats fratricides. […] Une tâche difficile et capitale vous incombe : trouver les moyens de réconcilier les ennemis, faire tout ce qui est possible pour le rétablissement de la paix et de la concorde civile. […] Seul un homme connaissant bien, aimant et comprenant son peuple, un homme se levant pour défendre les valeurs morales dont son peuple est détenteur, […] peut devenir le garant de l’instauration d’une vie digne. »
 
Pour une partie de la population ukrainienne, ce nouveau président ne changera rien : « nous avons échangé un oligarque contre un autre » explique ce jeune assis sur la place Maïdan, en faisant référence à l’ancien président déchu Vikto Ianoukovitch, et à Petro Porochenko, qui a fait fortune dans la chocolat. Quant à la place Maïdan, elle est toujours occupée par des militants, décidés à rester sur place jusqu’à ce que toutes les revendications soient prises en compte par le gouvernement. Un aspect que mentionne aussi le Patriarche Kirill 1er dans sa lettre : « je prie ardemment pour que les espérances du peuple orthodoxe d’Ukraine ne soient pas déçues. »