Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 02 août |
Saint Pierre-Julien Eymard
home iconActualités
line break icon

Soudan : Ne rien lâcher pour sauver Meriam Ishag, elle vient d’accoucher !

© Public Domain

Isabelle Cousturié - Publié le 28/05/14

La jeune chrétienne soudanaise, condamnée à mort pour "apostasie", vient de mettre au monde une petite fille en prison. A vos ordinateurs ou mobiles pour signer les pétitions qui circulent sur le NET !

27/05/2014

La jeune chrétienne mère de famille, Meriam Yahia Ibrahim Ishag, 27 ans, condamnée à mort par un tribunal islamique, le 15 mai dernier, sous prétexte « d’apostasie », a accouché ce mardi 27 mai d’une petite fille en prison, selon des sources diplomatiques qui indiquent que : « la mère et l’enfant semblent bien se porter » et commentent « Il est cruel de se retrouver dans une telle situation », selon des informations de l’AFP répercutées par divers médias.

La jeune chrétienne, née d’un père musulman et déjà mère d’un petit garçon de 20 mois, qui est avec elle en prison, a également été condamnée  à 100 coups de fouet pour « adultère » pour avoir épousé un chrétien, en vertu de l’article 146 du code pénal soudanais qui interdit les conversions sous peine de mort (cf. Aleteia).

L’affaire de la jeune chrétienne a soulevé une vague d’indignation dans le monde, et les pétitions se multiplient pour empêcher son exécution. En même temps qu’Amnesty International qui dénonce « une odieuse condamnation » et enregistre  à ce jour plus de 600.000 signatures, l’ACAT (ONG chrétienne contre la torture et la peine de mort) fait circuler la sienne qui regroupe près de 3.000 signatures, à laquelle vous pouvez accédez en cliquant ICI . L’ONG rappelle qu’elle s’oppose « en toutes circonstances et sans exception, quelle que soit la nature du crime », à la peine de mort, qui constitue une violation du droit à la vie.

Des centaines de personnes se sont rassemblées lundi soir à Paris, à proximité de l’ambassade du Soudan, pour exprimer leur indignation et exiger la libération de Meriam Ishag.

Dans une déclaration conjointe, les églises du Soudan déplorent la condamnation à mort infligée à la jeune chrétienne. Selon le Père Butros Trille Kuku, vice-secrétaire général de la Conférence épiscopale du Soudan, elles dénoncent les fausses accusations portées contre la jeune femmes et demandent aux autorités de Khartoum de revoir la décision de justice et de la remettre en liberté (cf. Fides).

Tags:
apostasieChrétiensIslammeriam ishagpeine de mortsoudan
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Lauriane Vofo Kana
Un livre pour garder l’espérance en temps de covid se hisse...
2
C8 Messe 15 août
La rédaction d'Aleteia
La diffusion de la messe du 15 août sur C8 fait réagir
3
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
4
Jeanne et Jean Bodet - Bébé Cotignac
Lauriane Vofo Kana
Meurtris par quatre fausses couches, ils accueillent leur « bébé ...
5
Louis Manaranche
« Traditionis Custodes » : un appel à l’unification liturgique
6
MESSE-TRIDENTINE
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : « L’occasion d’un rapprochement en v...
7
WEB2-SAINTE MARTHE-TARASQUE-CC
Anne Bernet
La Tarasque vaincue par sainte Marthe à Tarascon a-t-elle existé ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement