Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 12 avril |
Saint Jules Ier
home iconAu quotidien
line break icon

Transgenre à 9 ans ? Le sombre avenir d’un petit américain

© Aaron Josefczyk/Barcroft Media

La rédaction d'Aleteia - aleteia - Publié le 26/05/14

Il avait dit qu’il se sentait une fille. Le soutien inconsidéré de ses parents adoptifs ont mené Keaton sur une voie sans retour.

23/05/2014

« Un avenir certain de problèmes et de malheur ».  C’est ce qui attend Keat Rhodes, un enfant américain de 9 ans ‘transgenre’ ». L’enfant, dont le vrai prénom est Keaton,  n’avait que sept ans quand  on lui a diagnostiqué un trouble de l’identité de genre. Depuis, « avec le soutien inconsidéré de ses parents adoptifs Emily et Clint Levan,  il a commencé sa transition de sexe masculin  au sexe féminin" (Roman Correspondance, 15 mai).



Sa mère raconte : « Quand Keat est entré dans nos vies, c’était un garçon de quatre ans. Il s’appelait Keaton. Cependant, nous avons très vite remarqué qu’il était différent de son frère. Alors que Blaine préférait jouer avec des camions et des voitures, Keat préférait jouer avec des poupées et les habiller avec des robes de princesse ».

Keaton a commencé à se dessiner comme une femme et à confier à ses parents et à ses professeurs qu’il était une fille. Les parents se sont alors tournés vers leur médecin de famille, qui les a adressés à un psychiatre, lequel a diagnostiqué chez l’enfant un trouble de l’identité de genre.

Après ce diagnostic, les  Levan ont décidé de le laisser vivre socialement comme une petite fille, ouvrant la voie à sa transition d’homme à femme. Keaton est ainsi devenu Keat et a commencé à porter des vêtements féminins et à laisser pousser de longs cheveux blonds. 



L’enfant va subir un traitement hormonal pour compléter sa transformation d’homme en femme.

En Novembre, avec le début de la puberté, il aura son premier rendez-vous avec un endocrinologue pour discuter de l’administration d’hormones pour bloquer la testostérone. A 15 ans est prévue une consultation pour déterminer le début du traitement hormonal, qui lui permettra de développer le tissu mammaire, avec la contre-indication de le rendre stérile. A 18 ans, Keaton  sera enfin prêt pour l’intervention chirurgicale de changement de sexe.

La situation est dramatique. Compte tenu de son très jeune âge, Keaton « n’est pas en mesure de comprendre et de mesurer les dommages et les traumatismes que de tels choix scandaleux auront sur sa vie. Ses parents, qui justifient leurs décisions comme des actes d’amour envers leur fils, en violent la nature, irrémédiablement ».

Article traduit de l’édition italienne par Elisabeth de Lavigne

Tags:
EnfantsÉtats-Unisgenresexe
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Agnès Pinard Legry
Non-respect des mesures sanitaires : le diocèse de Paris ouvre un...
2
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
3
Attentat Indonésie
Agnès Pinard Legry
Attaque de la cathédrale de Makassar : le geste héroïque de Kosma...
4
WEB2-CONVERSION-SYRIE-SAINT-CHARBEL-Nadine-Sayegh.jpg
Nadine Sayegh
Témoignages : ces musulmans syriens convertis au christianisme
5
Agnès Pinard Legry
Une proposition de loi sur l’euthanasie, ultime ligne rouge éthiq...
6
Mathilde de Robien
Confinement, épreuve, traumatisme… comment favoriser la résilienc...
7
VISITING GRAVE
Mathilde de Robien
Perte d’un enfant : comment garder une mémoire « juste » ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement