Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

39 morts et 94 blessés dans un attentat en Chine

CHINA OUT AFP PHOTO/STR
CHINA, Ürümqi : TOPSHOTS

Victims of a bombing lie on a street near the site where attackers ploughed two vehicles into a market and threw explosives, killing at least 31 people, in Urumqi in northwest China's Xinjiang region on May 22, 2014. More than 90 people were also wounded when two off-road vehicles drove into a crowd in Urumqi, with one of them exploding, the regional government's Tianshan web portal said, in what authorities called the latest "severe terrorist incident" to hit the Muslim Uighur homeland. CHINA OUT AFP PHOTO/STR
Partager

L'agence officielle Chine Nouvelle fait état de 39 morts et 94 blessés dans l'attentat perpétré dans le Nord de la Chine le 21 mai par des musulmans radicaux.

26/05/14

Un attentat a été commis le jeudi 21 mai au matin dans un marché de la ville d’Ürüqmi, capitale de la Province autonome du Turkestan Oriental*. Deux populations différentes cohabitent en effet dans cette province du Nord (cf carte) de la Chine, coincée entre le Kazakhstan à l’ouest, la Mongolie à l’Est et la Russie au nord : d’un coté les Hans, l’ethnie chinoise majoritaire, et de l’autre, les Ouïghours, population musulmane présente dans plusieurs pays: le Kazakhstan, l’Ouzbékistan, la Russie, et jusqu’en Ukraine.


Ville d’Uruqmi, au nord de la Chine.

Selon l’agence de presse officielle Chine Nouvelle, à 7h50 le jeudi matin 21 mai (mercredi 23h50 à l’heure de Paris), deux véhicules tout-terrain ont traversé à vive allure un marché en plein air, et les personnes à leur bord lançaient des explosifs sur la population. Un témoin déclare avoir entendu une douzaine de déflagrations. A cette heure matinale, le marché était très fréquenté, et le bilan fourni par Chine Nouvelle fait état de 39 morts et 94 blessés. Un des véhicules 4X4 impliqué dans l’attentat aurait fini par exploser, tuant sur le coup ses 4 occupants. 

Si cet attentat, qualifié par le gouvernement chinois d’ « acte terroriste » et islamiste, n’a pas été revendiqué, il ne fait aucun doute qu’il a été perpétré par la branche radicale de la minorité Ouïgour musulmane, qui n’accepte pas l’autorité de Pékin. Cinq suspects ont d’ailleurs été interpellés par les autorités chinoises samedi 24 mai. Le Président chinois Xi Jin Ping avait alors déclaré vouloir « châtier sévèrement les terroriste ».
 
L’attentat a eu lieu au lendemain de l’annonce de la condamnation de 39 personnes, accusées d’avoir diffusé des « vidéos terroristes ». Certaines ont été condamnées à des peines de 15 ans d’emprisonnement. Déjà en 2009, des émeutes entre les Oïgours et les Hans avait fait plusieurs centaines de victimes dans cette ville de 2 millions d’habitants. En 2010, la Chine avait alors durci la répression et augmenté la surveillance, notamment en installant un réseau de 40 000 caméras dans la ville. 

* Il existe 5 régions autonomes en Chine, dont la Mongolie Intérieure et le Tibet.
 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]