Aleteia

Conversion : ex délinquant, il devient prêtre

l'1visible /Il est vivant
Partager
Commenter

Né de père inconnu et élevé par un truand : avec un tel début dans la vie, rien ne semblait prédisposer René-Luc à devenir prêtre.

21/05/14

Je suis né à Nîmes dans une famille de cinq enfants. Ma mère, divorcée, a eu mes deux frères d’un premier mariage, puis moi et mes deux petites sœurs avec son second mari. Mais juste avant la naissance de ma dernière soeur, notre père est parti et nous ne l’avons jamais revu. Je ne garde aucun souvenir de lui. À 27 ans, ma mère s’est retrouvée seule pour nous élever dans notre mas en Camargue. Foyer de la DASS, incendie dans notre maison… Les épreuves n’ont pas manqué durant les premières années de ma vie.

En 1976, j’ai dix ans lorsque ma mère rencontre Martial et décide de vivre avec lui. Mais nous découvrons bientôt qu’il fait partie du milieu du grand banditisme. La situation dégénère rapide­ment : Martial boit et devient violent, il frappe ma mère. Nous décidons de fuir. Arrêté, il est mis en prison. À sa sortie, la violence reprend de plus belle, jusqu’à ce soir de novembre 1979 où il vient se suicider devant nous d’une balle en plein cœur.

À cette période de ma vie, je suis un adolescent troublé. Je vole dans les magasins, sors avec les filles, fais des courses poursuites avec les flics sur ma moto. Surtout, je deviens violent avec ma mère en paroles mais aussi en actes.
Alors que je prends la pente glissante de la délin­quance, un événement va changer ma vie. Ma mère rencontre Marie-Dominique, qui nous pro­pose d’aller écouter Nicky Cruz, un ancien chef de gang de New York converti.

D’emblée, je suis saisi par son histoire. Il y a tant de passerelles entre sa vie et la mienne. À la fin de son témoignage, il propose à ceux qui veulent changer de vie de s’avancer vers le podium. Je m’approche et je prie : « Jésus, tu as changé la vie de Nicky, tu peux changer la mienne… » Et des larmes forcent la barrière de mes paupières. Cela faisait pourtant longtemps que je n’avais plus pleuré. Je n’avais par exemple pas versé une larme lorsque Martial s’était suicidé. Les souffrances avaient terriblement endurci mon cœur.

Nicky a semé la parole, Marie-Dominique m’aide à faire pousser la graine de l’amour de Dieu. Elle m’apprend à prier, m’explique ce que je dois faire ou ne pas faire. Trois mois après ma conversion, elle m’emmène à un pèlerinage international du Renouveau charismatique à Lourdes. Un soir devant la grotte, je donne ma vie à Jésus.

FLASH-BACK
À l’époque où Martial est en prison, ma mère m’annonce que je n’ai pas le même père que mes sœurs. Mon père est allemand. Il s’est arrêté chez nous en 1965, alors que ma mère était en plein divorce. Il a demandé le gîte, le couvert et… il a pris tout ce qui va avec ! Ils sont restés trois mois ensemble, mais ils ont dû se séparer car cet homme avait lui aussi des problèmes d’alcoolisme. À peine séparée, ma mère a découvert qu’elle était enceinte… de moi ! C’était une situation très difficile. Plusieurs personnes lui ont alors suggéré d’avorter. Mais ma mère a eu le courage de me garder.

Le 24 mai 1985, à la veille de la dernière épreuve du bac, l’oral d’allemand, je reçois un coup de fil : « Allô, je voudrais parler à René-Luc. » Je réponds que c’est moi. Cette personne me dit alors : « Je suis ton père ! » Je n’en crois pas mes oreilles. Lorsque je le rencontre le lendemain, il me demande pardon pour toutes ces années où il n’a pas pu s’occuper de moi à cause de son alcoolisme. Une femme qu’il a rencontrée à Berlin l’a aidé à s’en sortir. Du coup, il est parti longuement à ma recherche. Le plus incroyable, c’est que je réalise que lui, le protestant, est venu me chercher en priant à Lourdes… en juin 1980, alors que je m’y trouvais moi-même ! Nous avons peut-être prié côte à côte à la grotte de Massabielle, sans le savoir…

Pour aller plus loin :
Dieu en plein coeur, P. René-Luc , paru en 2008 aux éditions des presses de la renaissance,
Les doits d'auteurs sont reversés aux services d'Eglise chargés de la formation des séminaristes.

Le site web du P. René-Luc : www.dieuenpleincoeur.com

Article paru dans l'1visible n°12

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]