Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 08 décembre |
Immaculée Conception
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Mgr Romero béatifié en 2015 et canonisé en 2017 ?

cpdxh-adivole9mqttplogs1ciqxfecjk91jei3tz0r3g47rj6zxo6rbkbk0xyv7ebyaw25gi1iigovojiour3xyil-a.jpg

Terre d'America - publié le 15/05/14

Quatre évêques du Salvador à pied d’œuvre pour obtenir la reconnaissance de la sainteté de l'archevêque de San Salvador, et une visite du pape au Salvador pour sa canonisation.

14/05/2014

Sommes-nous vraiment dans la dernière ligne droite avant la béatification de Mgr Oscar Romero ? C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre Mgr Gregorio Rosa Chávez, évêque auxiliaire de San Salvador, lors d’une conférence de presse donnée, le 11  mai dernier.  

Toute la documentation relative à la cause de béatification de l’archevêque de San Salvador assassiné en 1980 par un commando d’extrême-droite alors qu’il célébrait la messe, est entre les mains de quatre évêques du Salvador. Ils sont  venus ensemble au Vatican pour y rencontrer le pape et obtenir la reconnaissance en 2017, de la sainteté de Mgr Romero, donc sa canonisation.

Leur plan est audacieux pour deux raisons: d’une part, parce que Mgr Oscar Romero n’est pas encore béatifié, et de l’autre, parce qu’ils sont venus avec l’intention de demander personnellement au pape François s’il accepterait de venir  dans leur pays pour célébrer le grand événement.

Le 17 août 2017, aura lieu le centenaire de la naissance de Mgr Romero, tandis que l’Eglise salvadorienne achèvera un cycle de trois années thématiques qui lui auront été consacrées. La première, d’août 2014 à août 2015, sur le thème  « Romero homme de Dieu » ; la seconde, de 2015 à 2016 : « Romero homme de l’Eglise »  et, enfin, de 2016 à 2017, « Romero serviteur des pauvres ».

Les évêques sont arrivés chez le pape “armés” d’une lettre signée par tous les évêques du Salvador. Ils y expriment leur soutien unanime à la canonisation de Mgr Romero, dans le cadre des festivités du centenaire de sa naissance. Fait inédit, les quatre évêques se sont retrouvés à Rome en même temps, en dehors de l’agenda des visites “ad limina” prévu par la Conférence épiscopale salvadorienne.

Le Pape François  sait combien la cause de Mgr Romero est importante pour l’Amérique latine, et même s’il a gardé le silence sur le sujet, il serait, dit-on, très impliqué dans le dossier pour obtenir un résultat positif. « Avec un peu d’exagération, on pourrait dire que le Pape est plus impliqué que nous", a déclaré l’évêque auxiliaire de San Salvador, Gregorio Rosa Chavez, dans une interview à la  Radio salvadorienne La Chevere.  « C’est merveilleux, il n’a aucune hésitation à propos de Mgr Romero et il donne des instructions au Vatican pour que tous collaborent à faire avancer le processus ».

Le pape François a notamment demandé à l’ensemble des dicastères du Vatican d’envoyer tout le matériel dont ils disposent sur Mgr Romero à la Congrégation pour les Causes des Saints qui a repris récemment en main tout le dossier sur son éventuelle canonisation. « La documentation manquante est déjà entre les mains de ladite  Congrégation », confirme Jésus Delgado, ancien secrétaire du quotidien salvadorien ContraPunto. Tous les documents devaient être envoyés, quelle que soit leur importance.

De toute évidence, le Pape François veut conclure au plus vite la Positio (le document définitif), et il veut que tous les documents pertinents parviennent entre les mains des théologiens et cardinaux de la commission chargée d’examiner toute cette documentation avant d’approuver le décret attestant que Mgr Romero est bien un martyr. Cette étape ouvrirait la voie à sa béatification en mars de l’année prochaine, c’est-à-dire 35 ans après son assassinat. Pour Jesus Delgado, cet objectif n’est pas irréalisable.

Si la béatification de Mgr Romero devait se concrétiser en 2015, il est très probable, selon Mgr Rosa Chávez, que sa canonisation puisse alors avoir lieu en 2017, l’année du centenaire de sa naissance. Il s’agirait alors de la canonisation la plus rapide jamais réalisée depuis l’époque de François d’Assise.


Or, même si le dossier de Mgr Romero est en cours depuis 1994, la Positio n’a pas encore été présentée à la Congrégation pour les causes des saints. Le procès est ralenti par la question de savoir si son assassinat peut vraiment être considéré comme un « martyre », ou s’il était d’abord dû à des motifs politiques et à une instrumentalisation de l’évêque et de son combat pour les pauvres, par ses partisans ou ses détracteurs.

Cependant, l’accélération  de la procédure n’est pas l’aspect le plus ambitieux du plan de trois ans présenté pour Mgr Romero. En effet, la lettre que les évêques ont remise au pape François pourrait contenir une invitation à se rendre au Salvador en 2017. Cette invitation n’a pas eu encore de confirmation officielle, ni été démentie. Mgr Rosa Chávez s’est limité à dire “Il y a plus de choses dans la lettre qui ne peuvent pas encore être révélées".

Les habitants de ce petit pays d’Amérique centrale ont de bonnes raisons d’espérer. Ils se souviennent tous  de la promesse informelle que le pape François leur a faite de revenir en Amérique latine en 2017.  Et l’an dernier, au sanctuaire d’Aparecida, au Brésil, n’a-t-il pas dit qu’il reviendrait en 2017 pour les 300 ans de l’apparition de la Vierge ? Heureuse coïncidence, l’anniversaire de Romero tombe précisément le jour de la fête de l’Assomption !

Article écrit par Carlos Colorado dans Tierras de América et traduit par Elisabeth de Lavigne via l’édition portugaise d’Aleteia

Tags:
Béatification et canonisationoscar romeroPape Françoissalvador
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour







Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement