Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 28 juin |
Saint Irénée de Lyon
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

« Vous m’avez avortée, vous avez tué mon frère, mais je choisis de vous pardonner »

Avortement – chirurgie

© Public Domain

Alfa y Omega - publié le 08/05/14

Lettre poignante d’une survivante de l’avortement, Claire Culwell, au médecin avorteur de sa mère en 1988.

« Non seulement je suis née prématurée de deux mois et demi, mais avec des complications, notamment  une luxation grave des hanches, des pieds-bots, et mon pronostic vital était engagé. J’ai porté de multiples plâtres aux pieds, un harnais de Pavlik pour maintenir mes hanches en vue d’une opération, et un plâtre sur tout le corps, afin de corriger tout ce que l’avortement m’avait fait. En fait, encore aujourd’hui, j’ai des séquelles aux hanches et aux pieds dues à l’avortement». Et pourtant, « tout comme Dieu m'a pardonné beaucoup de choses, j'ai choisi de vous pardonner ».

 C’est un extrait de la lettre ouverte  écrite  par  Claire Culwell, 26 ans, survivante de l'un des milliers d'avortements pratiqués par le Dr Patel Nareshkumar, célèbre avorteur d’Oklahoma qui, aujourd’hui, fait face à la justice, pour avoir prescrit des médicaments dangereux à ses patients, pour abus sexuels et harcèlement, et plusieurs cas de faute professionnelle médicale. Claire a perdu son frère jumeau dans l'avortement, et travaille maintenant dans And then there were none, l’association mise en place par Abby Johnson pour aider les avorteurs à quitter leur emploi.

Traduit de l'espagnol par  Elisabeth de Lavigne

Tags:
AvortementPardon
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement