Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 27 juillet |
Sainte Nathalie et ses compagnons
home iconActualités
line break icon

Nigéria : mobilisation pour les jeunes chrétiennes kidnappées par les islamistes

© BOUREIMA HAMA / AFP

NIGER, MAINE-SOROA : A picture taken on April 3, 2014 in Maine-Soroa, eastern Niger, shows Nigerian people gathered at a camp for refugees who fled the fighting between the Nigerian army and the Islamist rebels of Boko Haram. AFP PHOTO /BOUREIMA HAMA

Philippe Oswald - Publié le 30/04/14

Une “marche d’un million de femmes” en solidarité avec les lycéennes, chrétiennes en majorité, enlevées par les guérilleros de Boko Haram s’est déroulée ce 30 avril, à Abuja, capitale du Nigéria.

30/04/2014

187 lycéennes, des chrétiennes pour la plupart d’entre elles, ont été kidnappées voici seize jours dans la ville chrétienne de Chibok, située dans l’Etat de Borno, au nord-est du pays, par la guérilla islamiste Boko Haram qui ensanglante la région (cf. Aleteia).

A l’initiative de plusieurs associations nigérianes regroupant  des avocates, des magistrates, des membres d’organisations chrétiennes et musulmanes, « La marche d’un million de femmes », une grande manifestation de solidarité, s’est déroulée ce mercredi 30 avril, à Abuja, capitale du Nigeria * (cf. RFI). Le défilé a conduit les manifestants devant les locaux du conseil national de la sécurité puis au Parlement où les organisateurs devaient rencontrer les présidents des deux chambres car, au-delà de la solidarité, il s’agit d’interpeller les autorités dont l’inaction et les cafouillages scandalisent les familles et les ONG qui les soutiennent. Les forces de sécurité n’ont en effet affiché aucun résultat tangible, quinze jours après cet enlèvement massif. « Nous sommes préoccupés aussi parce qu’on ne sait rien de ce qui se passe. Des opérations sont peut-être en cours, mais les Nigérians ne sont pas suffisamment informés. Il y a eu d’abord un cafouillage sur le nombre de jeunes filles enlevées, ensuite le ministère de la Défense a annoncé qu’il avait obtenu la libération de toutes les lycéennes, et le même jour la principale de leur lycée a dit que c’était faux. Donc on ne sait plus qui croire et quoi penser»,  a déclaré à RFI Hadiza Bala Usman, membre de l’ONG «Femmes pour la justice et la paix».
Agées de 16 à 20 ans, ces lycéennes enlevées dans la ville chrétienne de Chibok appartiennent à plusieurs communautés, précise le site Portes ouvertes.

Selon l’Observatoire de la christianophobie, « Les pressions exercées par l’armée nigériane sur les implantations de Boko Haram, notamment le camp de la forêt de Sambisa où les lycéennes chrétiennes enlevées étaient supposé être détenues, auraient poussé cette secte tueuse islamiste à transférer par groupes leurs otages dans d’autres lieux vraisemblablement situés dans l’extrême nord du Cameroun où Boko Haram possède des implantations. Des villageois nigérians ont vu deux minibus suspects transporter des jeunes filles vers le Cameroun.»

On se souvient que c’est dans cette région frontalière entre le Cameroun et le Nigéria qu’avaient été enlevés l’an dernier la famille Moulin-Fournier, puis le prêtre français Georges Vandenbeusch (cf. Aleteia) et encore au début de ce mois d’avril, deux prêtres italiens et une sœur canadienne de 80 ans (cf Aleteia).

Le président régional de l’Association des églises chrétiennes au Nigeria (CAN), le Rév. Shuaibu Byal, a demandé au gouvernement une intervention rapide et  lancé un appel pathétique aux chrétiens du monde entier : « J’ignore ce que nos filles subissent en ce moment. S’il vous plaît, priez avec nous afin que nous les retrouvions bientôt ».

  *Abjuja est une ville nouvelle qui a succédé à Lagos, la plus grande ville du pays, comme capitale du Nigéria en 1991.





Tags:
boko haramChrétiensenlevementkidnappingnigeria
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
2
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
3
Lauriane Vofo Kana
La délicate mise en œuvre du pass sanitaire dans les lieux de cul...
4
Freya and Dad
Cerith Gardiner
La vidéo d’une fillette de 10 ans dansant avec son papa dev...
5
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes, tout le monde en parle, mais qui l’a ...
6
Lauriane Vofo Kana
Hugo, 17 ans, l’organiste épatant de TikTok
7
LATIN MASS
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : les réactions se multiplient
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement