Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pape François : des vœux et de l’argent pour les clochards de Rome

Chameleons Eye / Rex Fe/REX/SIPA
Partager

Mgr Krajewski, l’aumônier du Pape, a cette année fait son chemin de croix parmi les sans-abri.

Au moment où le pape François présidait le Chemin de Croix au Colisée, le Vendredi saint, l’aumônier du pape Mgr Konrad Krajewski, lui, est allé rendre visite à une centaine de sans-abri se préparant à passer la nuit sur et sous leurs cartons en trois lieux de la ville de Rome – la gare Termini, Sainte-Marie-Majeure et Ostiense – pour leur remettre une enveloppe contenant une carte de vœu et de l’argent de la part du Saint-Père.
 
Mgr Krajewsky, rapporte Radio Vatican, dit avoir pris cette initiative après les paroles fortes et « touchantes » prononcées le jour même, en la basilique Saint-Pierre,  par le prédicateur de la Maison pontificale, le père Raniero Cantalamessa, sur la trahison de Judas et l’idolâtrie de l’argent.  
 
 L’aumônier n’est sans doute pas resté insensible au fait que Judas faisait le même métier que lui : il tenait la caisse, mais au lieu de distribuer l’argent aux pauvres, l’avait utilisé pour livrer le Messie à ses bourreaux. Ainsi, après 14 ans de service comme cérémoniaire, ce qui supposait qu’il suive le Chemin de Croix au Colisée, le nouvel aumônier du Pape, a pu faire ce qu’on lui demande depuis le début (août 2013): « être le cœur et la main du Pape » auprès des plus  démunis.
 
Il l’a dit et le fait : « le Pape l’a invité à aller chercher les pauvres et non à rester assis derrière un bureau, quitte à vendre celui-ci pour ne pas céder à la tentation de rester derrière ». En novembre 2013,  il s’était rendu à Lampedusa, en Sicile, pour apporter le soutien du Pape aux rescapés du naufrage survenu à quelque 500 somaliens et érythréens à bord d’un bateau de fortune. En décembre, juste avant Noël, il a distribué des « kits de charité » à plus de 2000 pauvres du diocèse de Rome, et le 17 du même mois,  il est allé chercher trois sans-abri  – un slovaque, un polonais et un tchèque – que le Pape souhaitait auprès de lui le jour de ses 77 ans.
 
À chaque fois, la réaction fut une joyeuse stupéfaction, comme celle du vendredi saint où Mgr Krajewski  a remis, en plus d’un mot du pape,  une cinquantaine d’euros à chaque sans-abri, prélevés dans la caisse réservéesau produit de la vente des parchemins avec les bénédictions papales.
 
L’aumônier du pape raconte : «  Il y en a qui se sont mis à sauter de joie, d’autres à dire qu’ils allaient s’acheter une paire de chaussures, et d’autres encore racontant leur vie de plus en plus difficile à cause de l’attitude de certains jeunes qui les maltraitent, en leur jetant des œufs à la figure quand ils passent en voiture ».
 
Dans la matinée du vendredi saint, rapporte Radio Vatican, Mgr Krajewski a fait le même don à une trentaine de femmes hébergées par le Centre « Dono di Maria » au Vatican, que gèrent les missionnaires de la charité.

Sources: Radio Vatican – Vatican Insider

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]