Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

L’effet « pape François » agit même sur les dons

MASSIMILIANO MIGLIORATO/CPP
Partager

Une demi surprise : le pape François aurait également une influence particulièrement positive sur l’augmentation des dons.

22/04/2014

Celui qui a choisi comme patronyme Saint-François d’Assise, symbole de paix, d’austérité et d’assistance aux pauvres a fait souffler un vent nouveau sur la charité chrétienne. Le pape François qui a voulu une « Église pauvre pour les  pauvres » a séduit tant par sa simplicité et son humilité que par sa sincérité, l’absence totale de contradiction entre ce qu’il dit et ce qu’il vit.
 
Selon une étude menée par la société américains Zogby Analytics auprès de plus de 1000 catholiques entre le 7 et le 10 mars dernier aux Etats-Unis, la priorité du Souverain Pontife pour les pauvres semblerait porter ses fruits.  Un catholique américain sur quatre affirme ainsi que le montant de ses dons aux organisations caritatives a augmenté depuis l’an passé. Parmi ces derniers, 77% avouent que le « phénomène François » y a joué un rôle.
 
Le message du Pape semble donc avoir été entendu jusque de l’autre côté de l’Atlantique. Compassion, générosité, rencontre : les mots clés du Pontificat du pape François ont motivé les donations pour la moitié des personnes interrogées. 44% avouent que ces appels les ont encouragés à donner davantage aux initiatives catholiques. « De toute évidence, le pape et son message de miséricorde et de joie, avec une préoccupation particulière pour les pauvres, inspirent les catholiques des États-Unis à donner », a indiqué Alexia Kelley, directrice de FADICA, une association de promotion de la philanthropie catholique.
 
Plus près de nous, en France, malgré une situation économique délicate, la générosité et la compassion ne faiblissent pas. Au contraire : le diocèse de Lyon annonce avoir constaté une augmentation de 5% des dons en 2013. Le cardinal Philippe Barbarin voit clairement le lien entre cette hausse et l’exceptionnelle popularité du pape François : « Il nous bouge tous. Comment un monsieur de 77 ans peut-il donner autant de jeunesse ? Cela fait un bon bain de jouvence » s’est-il réjoui. 
 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]