Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La méditation du dimanche de Pâques

DR / Intermirifica
place saint pierre paques 2014
Partager

Chaque jour, tout au long de la Semaine Sainte, retrouvez sur Aleteia la retraite de carême en ligne du séminaire St Sulpice.

Évangile : Jn 20, 1-9
Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu’il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a mis. »
Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il voit que le linceul est resté là ; cependant il n’entre pas.
Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là, et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place. C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas vu que, d’après l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.
 
(Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris)
 
Méditation du jour
Nos yeux sont parfois attirés par des signes de vie. Ainsi, il y a quelques temps, je me promenais dans le jardin du Palais Royal, à Paris. Il faisait froid mais le soleil oblique éclairait intensément, comme il le fait en hiver quand il pénètre, à certaines heures, très profondément dans les maisons et les recoins sombres. Ce jour-là, il se reflétait sur les lances dorées d’apparat qui décorent les grilles du jardin. Je pris la scène en photo et elle s’inscrivit dans ma mémoire comme une grâce pascale.
La lumière de la résurrection semble se refléter sur les lances protectrices du jardin qui fait penser à un autre Jardin, celui de la maison du Père. A la résurrection, il y a de quoi trembler d’un joyeux pressentiment, avant d’entrer, de sortir et d’aller librement de la liberté du Christ. Nos défenses et nos protections habituelles elles-mêmes sont touchées, purifiées, transformées, confortées et consolidées. La présence de Jésus ressuscité ne laisse pas indifférent. Elle ouvre le vaste jardin de la communion des saints.
 
Parole de saint
Pour qui cherche Dieu comme Moïse, un escalier peut tenir lieu de Sinaï.
Madeleine Delbrêl, Le moine et le nagneau, éd. Nouvelle Cité, p. 68
 
Axe d’effort
Prendre soin des grâces du quotidien.
 
Prière pour les vocations
Seigneur, donne-nous de saints prêtres habités par Toi. Qu’ils soient des bienheureux sauvés, des bouleversés de la grâce, humbles de cœur et amoureux de la vérité, bons coopérateurs de leur évêque et attentifs aux charismes des fidèles. Qu’ils sachent se reposer en confiance et transmettre de nouveaux élans aux jeunes que Dieu appelle.
Amen
 
Père Gilles François

Découvrir le site du Séminaire Saint Sulpice

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]