Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 18 avril |
Saint Parfait de Cordoue
home iconÉglise
line break icon

La méditation du jour : Lundi , 4ème semaine de Carême

Séminaire St Sulpice - Publié le 31/03/14

Chaque jour, tout au long du Carême, retrouvez sur Aleteia la retraite de carême en ligne du séminaire St Sulpice.

Évangile : Jn 4,43-54
Jésus, après ces deux jours chez les Samaritains, partit pour la Galilée. (Lui-même avait attesté qu’un prophète n’est pas honoré dans son propre pays.) Il arriva donc en Galilée ; les Galiléens lui firent bon accueil, car ils avaient vu tout ce qu’il avait fait à Jérusalem pendant la fête de la Pâque, puisqu’ils étaient allés eux aussi à cette fête. Ainsi donc Jésus revint à Cana en Galilée, où il avait changé l’eau en vin. Or, il y avait un fonctionnaire royal, dont le fils était malade à Capharnaüm. Ayant appris que Jésus arrivait de Judée en Galilée, il alla le trouver ; il lui demandait de descendre à Capharnaüm pour guérir son fils qui était mourant. Jésus lui dit : « Vous ne pourrez donc pas croire à moins d’avoir vu des signes et des prodiges ? » Le fonctionnaire royal lui dit : « Seigneur, descends, avant que mon enfant ne meure ! » Jésus lui répond : « Va, ton fils est vivant. » L’homme crut à la parole que Jésus lui avait dite et il partit. Pendant qu’il descendait, ses serviteurs arrivèrent à sa rencontre et lui dirent que son enfant était vivant. Il voulut savoir à quelle heure il s’était trouvé mieux. Ils lui dirent : « C’est hier, au début de l’après-midi, que la fièvre l’a quitté. » Le père se rendit compte que c’était justement l’heure où Jésus lui avait dit : « Ton fils est vivant. » Alors il crut, avec tous les gens de sa maison. Tel est le second signe que Jésus accomplit lorsqu’il revint de Judée en Galilée.
(Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris)

Méditation du jour
Dans l’évangile de Jean, les signes de Jésus témoignent qu’il est l’envoyé du Père. Ils sont là pour susciter la foi. Ce n’est pas le premier signe que Jésus fait à Cana. Préalablement, Jésus y était déjà venu transformer l’eau en vin, manifestant pour la première fois sa gloire, et suscitant la foi de ses disciples. Un fonctionnaire royal vient donc voir Jésus pour qu’il guérisse son Fils sur le point de mourir. Il a sans doute entendu parler de Jésus, des miracles qu’il faisait, et il vient le trouver en dernier recours, près à tout pour que son fils ait la vie. Aussi ce fonctionnaire insiste à deux reprise : « Seigneur, descends. » Le fonctionnaire royal ne saisit sans doute pas la profondeur de sa parole. Oui, « il s’est abaissé » Celui qui donne la vie, « devenant jusqu’à la mort, et la mort de la croix » (Phil 2,8). Aussi, face au cri de cet homme en détresse, Jésus dit « Va ton Fils est vivant. » Et le fonctionnaire royal croit à cette parole, et s’en retourne chez lui. Cet évangile nous renvoi à notre foi. Nous sommes comme le fils de cet évangile : notre cœur est malade. Alors à l’image du centurion, nous supplions Jésus de venir jusqu’à nous. Tout nous est déjà donné. Le Christ, par sa croix vient briser nos chaines. Lui, l’icône parfaite, il vient restaurer en nous le visage de son Père. Aussi, lorsqu’à la messe nous disons « Seigneur je ne suis pas digne de te recevoir, mais dit seulement une parole et je serai guéri », gardons en mémoire que cette Parole nous est déjà donné, que nous le recevons chaque jour lorsque nous nous rapprochons de lui, et que cet Unique Verbe, envoyé du Père, nous a sauvé.

Parole de saint
« Le Père n’a dit qu’une parole : ce fut son Fils. »
St Jean de la Croix

Axe d’effort
S’efforcer de sourire et d’être dans la joie, même au milieu des difficultés. Chercher à rendre plus heureux ceux que l’on rencontre.

Prière pour les vocations
Dieu éternel et tout puissant, dans ton amour inépuisable, tu envois des ouvriers pour la moisson. Nous te prions pour que s’ouvre généreusement le cœur de tes enfants, et plus particulièrement de ceux que tu appels plus spécifiquement à ta suite. Donne leur de persévérer sur le chemin, et remplis les de ta joie et de ta paix. Amen
T. L.

Rejoindre la retraite en ligne du séminaire St Sulpice

Tags:
Carême en ligneissy les moulineauxRetraite de Carême
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
2
BENEDICT XVI
Hugues Lefèvre
Une 94e année éprouvante pour le pape émérite Benoît XVI
3
La rédaction d'Aleteia
Il y avait-il un saint à bord du Titanic ?
4
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
5
WEB2-CHURCH-SAINTJOSEPHDESNATIONS-WEB2-CHURCH-SAINT-JOSEPH-DES-NATIONS-Eleonorede-Vulpillieres.jpg
Eléonore de Vulpillières
Paris : le tabernacle de Saint-Joseph des Nations forcé par des m...
6
Marzena Devoud
Les six choses (importantes) à savoir sur les funérailles du prin...
7
POmpier Notre Dame de Paris
Timothée Dhellemmes
« D’en haut, on entend les chants » : des pompiers raconten...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement