Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 30 octobre |
Bienheureuse Bienvenue Bojani
home iconActualités
line break icon

La Chine, championne du monde de la peine de mort en 2013

Sylvain Dorient - Publié le 31/03/14

La République Populaire de Chine a exécuté en 2013 plus d’un milliers de condamnés l'an passé, contre 778 dans le reste du monde.

31/03/2014

Même si les chiffres sont incertains, faute de statistiques officielles, Amnesty International affirme qu’avec une estimation basse de plus d’un millier de condamnés exécutés, on compte bien plus de condamnation à mort en Chine que dans tout le reste du monde, soit 778 exécutions recensées.

Certains cas sont particulièrement choquants, comme celui de Zeng Chengjie. Ce père de famille, qui se montrait confiant sur ses chances d’obtenir une remise de peine, a été exécuté sans préavis. Motif : infraction financière. Selon l’AFP, « Le système judiciaire chinois reste soumis à l'autorité du Parti communiste au pouvoir. Il est miné par les abus, les confessions extorquées sous la torture et la quasi-absence de droits de la défense. Dans ce contexte, les erreurs judiciaires se recensent à la pelle, ainsi que les scandales similaires au cas de M. Zeng. »

Ce système fait globalement preuve d’une très grande sévérité. On a même vu, le 19 juin 2013, la Cour suprême avertir qu’elle sanctionnerait par la peine de mort les « crimes de pollution les plus graves ». Selon Qiu Xinglong, doyen de la faculté de droit à l’Université de Xiangtan, dans le Hunan, cette particularité chinoise s’explique par la politique anti-religieuse menée en Chine continentale au XXe siècle : « L’histoire montre que les avancées abolitionnistes en Occident et au Japon ont été rendues possibles par l’existence d’un arrière-fond religieux, qu’il soit chrétien ou bouddhiste. Mais il n’y a aujourd’hui en Chine plus de croyance (xinyang) en la dignité particulière de la vie humaine : celle-ci n’a qu’un prix, mesurable en argent. Ces circonstances sont aggravées par l’esprit juridique et par la pratique judiciaire existant dans le pays qui fait du recours à la peine capitale une routine. Une situation qui rend difficile une éducation abolitionniste de l’opinion chinoise. » (1)

(1)    Rapporté par Zhang Ning dans Perspectives Chinoises

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
chinepeine de mort
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : plus de messes après la Touss...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : ce que les évêques ont demand...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
ATTENTAT EGLISE DE NICE
La rédaction d'Aleteia
En images : le récit d'une terrible journée
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement