Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 15 avril |
Sainte Anastasie
home iconActualités
line break icon

Soudan du sud : « Nous avons tout perdu … »

JM LOPEZ

Aide à l'Eglise en Détresse (AED) - Publié le 19/03/14

L’évêque de Malakal, Mgr Taban, témoidne, trois mois après le début de violents conflits entre rebelles et forces gouvernementales.

19/03/2014

 Malgré un cessez-le-feu proclamé en janvier dernier, soldats loyaux au gouvernement du président Salva Kiir et rebelles (forces fidèles à l'ancien vice-président, Riek Machar, limogé l’été dernier) continuent de s’affronter violemment, ne cessant de faire grandir le nombre des victimes et réfugiés qui s‘élèverait, selon l’ONU, à des milliers de morts et quelque 900 000 déplacés dans tout le pays.

Des pans entiers d’une région du Soudan du sud ont été abandonnés par les populations locales qui ont fui pour sauver leur vie, témoigne Mgr Taban, l’administrateur apostolique de Malakal, en particulier et de façon massivedans certaines parties des États d’Unité, du Nil Supérieur et de Jonglei.

« Nous avons tout perdu – tous nos biens. Beaucoup de nos églises, de nos maisons,ont été totalement rasées – et tout a été pillé » a déclaré Mgr Taban à l’AED, décrivant à quel point son diocèse avait été « complètement détruit ». Tous ses prêtres diocésains et ses religieuses ont fui le sud sans rien emporter, en cherchant désespérément à échapper à la violence.

Bon nombre des 250 000 habitants de Malakal sont allés demander de l’aide dans un camp de réfugiés des Nations Unies situé à proximité, d’autres se sont réfugiés à Juba, mais sans rien, sans papiers, tant d’autres encore dans la brousse ou ailleurs.

Sœur Elena Balatti, une missionnaire combonienne qui a également fui Malakal, confirme: « Malakal est complètement abandonné. Rester là-bas aurait été complètement inutile, parce que nous n’aurions eu personne à assister. Les rebelles sont les seuls à être présents. »

Ces déclarations interviennent deux semaines après les déclarations de  l’ONU avertissant que le pays pourrait s’effondrer avant la fin de l’année. Le jeudi 20 mars est la date fixée pour la reprise des pourparlers de paix entre les rebelles et les forces gouvernementales qui s’accusent mutuellement d’avoir rompu le cessez-le-feu du 23 janvier.

Mardi 18 mars, le cardinal Peter Turkson, président du Conseil Pontifical Justice et Paix, est arrivé dans le pays. Il devait être reçu par l’archevêque de Juba, Mgr Paulino Lukudu, et présider une messe  pour la bénédiction de la nouvelle paroisse Saint Joseph. Un entretien est également prévu avec le président du Soudan du Sud Salva Kiir.

Selon Radio Vatican, sa visite doit s’achever dimanche prochain 23 mars.

Tags:
Catholiquesoudan du sud
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
2
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
3
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
4
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
5
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
6
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
7
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement