Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

JO de Sotchi : Carolina Kostner patine sur « l’Ave Maria pour dire merci »

© DAMIEN MEYER / AFP
Carolina Kostner (Italie)
Partager

La patineuse italienne a fait le choix exigeant de l’Ave Maria de Schubert pour son programme court aux JO de Sotchi.

25/02/2014

Carolina Kostner s'est récemment confiée à la RAI à propos du choix de patiner sur cet Ave Maria lors des derniers Jeux Olympiques d'hiver : « L'Ave Maria, pour moi, est comme une prière qui me permet de dire merci pour tout ce que j’ai fait et appris dans le patinage ». C’est par ces émouvantes paroles– reprises par le quotidien Repubblica le 20 février dernier – que la championne italienne s’est exprimée lors de la conférence de presse qui a eu lieu à l’Iceberg Ice Palace peu après la demi-finale de patinage artistique (programme court).

Comme si c’était la dernière fois
« Après les Jeux Olympiques de Vancouver de 2010, je pensais que c’était la dernière fois, j’ai songé à me retirer. J’ai décidé de poursuivre ma carrière parce que j’aime patiner », a poursuivi l’athlète italienne, âgée de  27 ans.  « Ce sont les moments difficiles qui te font comprendre ce que tu veux vraiment. Je suis très honorée et très contente d’avoir participé aux Jeux Olympiques pour la troisième fois » '. 

Au plus haut de sa forme
Nombreux sont ceux qu'ils disent qu'elle a alors fait la démonstration de son talent comme jamais. Les Jeux Olympiques de Sotchi ont en effet confirmé l’extraordinaire forme de la championne du Val Gardena (Bolzano). Sur les notes de l’Ave Maria de Schubert, Carolina a enchanté le public, sur un programme quasiment parfait, au cours duquel elle a donné le meilleur d’elle-même. Après des sauts impeccables, elle a terminé sous un tonnerre d’applaudissements. Puis, c’est la plus merveilleuse des surprises. Les points s'affichent sur le panneau du stade de Sotchi : 74,12, le meilleur score de toute sa carrière. 

Article traduit de l'édition italienne d'Aleteia par Elisabeth de Lavigne

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]