Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 20 mai |
Saint Bernardin de Sienne
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

JO de Sotchi : La médaille de la générosité

t89dbybuoyfk7mn11kn7er4d3rj_7wkz7eh__yf0-vicwgvtzfemhiy_ihpnrkxlkki7ueueitnezig9vwjcpz2vpwt8.jpg

Jacques Gauthier - Le blogue de Jacques Gauthier - publié le 13/02/14

Denny Morrison, patineur de vitesse longue piste canadien, doit sa médaille d'argent inattendue à la perspicace générosité de son coéquipier Gilmore Junio.

13/02/2014
(Légende photo : Denny Morrison – à gauche- et Gilmore Junio).

Du blogue de Jacques Gauthier

Une autre belle leçon de vie comme on en voit parfois aux Jeux Olympiques. Denny Morrison, patineur de vitesse longue piste canadien, doit une fière chandelle à son coéquipier Gilmore Junio. Celui-ci s’est désisté la veille pour qu’il puisse participer au 1000 m mercredi. Contre toute attente, il gagne la médaille d’argent.

Morrison a déjà remporté en équipe l’argent à Turin et l’or à Vancouver, mais il n’a jamais été à la hauteur pour ses courses individuelles olympiques. Il n’a pas pu se qualifier en décembre 2013 pour le 1000 m à Sotchi. Mais de la manière qu’il patinait récemment, Junio croyait qu’il pouvait gagner, il lui a donc laissé sa place. Bel exemple d’abnégation et d’humilité, d’esprit d’équipe et de solidarité. Junio, âgé de 23 ans, met ainsi fin à ses premiers Jeux olympiques.

Morrison a saisi cette opportunité et fort de la confiance de Junio, il a tout donné sur la glace, remportant une médaille d’argent inattendue. Belle façon de renvoyer l’ascenseur à son coéquipier qui a vécu cette course par procuration. Sur le podium, Morrison recevra la médaille d’argent, entre deux néerlandais. Il tenait à remercier Junio: «Après ce qu’il a fait, cette médaille a encore plus de valeur. Ce qu’il a fait en cédant sa place est sans précédent. Je pense à couper ma médaille en deux car il le mérite.»

Mais Junio a déjà remporté une médaille qui n’a pas de prix, parce qu’elle vient du coeur, du don de soi, la médaille de la générosité. Il devrait être le porte-drapeau de la délégation canadienne pour la cérémonie de clôture des Jeux, car ce qu’il a fait illustre bien ce qu’on appelle "l’esprit olympique". Comme je l’écrivais sur ce blogue, Les Jeux olympiques et la faculté de s’émerveiller: "Il n’y a pas de métal assez précieux pour ce genre de médaille, car il provient d’un alliage unique, fait d’amour, de détermination, de courage, de persévérance. Il y a de quoi s’émerveiller".

Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement