Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 25 juin |
Saint Prosper d'Aquitaine
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Père Vandenbeusch : Il priait le chapelet pour les malades au cœur de sa captivité

tn982rdmogtran5k2m44bqlw04qf6tr0jlbcn9qqywz2h32upq9jl05nro35tfqd7jid8lbrxzrkr1bc_4lwt-cozxu.png

Marine Soreau - KTO - publié le 11/02/14

Alors que l’Eglise fête Notre Dame de Lourdes et la Journée de prière pour les malades, le P. Vandenbeusch évoque l’importance de cette « prière du pauvre » pendant ses 7 semaines de captivité.

C’est dans la « prière du pauvre », celle du chapelet, notamment pour les personnes malades, que le P. Georges Vandenbeusch affirme avoir retrouvé la force de prier quotidiennement lors de ses 7 semaines de captivité au Nigéria, du 14 novembre au 31 décembre 2013 (cf. Aleteia).

Un témoignage fort donné dans l’émission « Un cœur qui écoute » sur KTO, alors que l’Eglise fête, ce 11 février, Notre Dame de Lourdes et la Journée mondiale de prière pour les malades.

Le chapelet m’a peu à peu « ouvert la porte de l’Ecriture et de la Bible », confie ainsi le P. Vandenbeusch. « Moi qui croyais avoir la Bible dans le cœur, dans la tête, tout cela m’était retiré », affirme-t-il en évoquant sa difficulté à prier. « Petit à petit, cela m’a été redonné par cette “prière du pauvre”. J’ai inventé, j’ai un peu “customisé” le chapelet », explique-t-il.

Il commence par s’appuyer sur les mystères lumineux de Jean Paul II, puis décide de l’élargir à d’autres épisodes de la vie publique de Jésus, comme les guérisons. Il prie notamment pour les malades, ceux « qui sont enfermés dans leur corps et qui ne savent pas de quoi leur avenir va être fait », ceux « qui sont en attente d’un diagnostic, d’examens » et qui se demandent de quoi leur vie sera faite…

J’étais un peu comme eux, « enfermé », affirme-t-il, mais j’avais « cette chance de ne pas souffrir ». « Et donc je pensais à eux. Je sais que certains prient le chapelet. Cela a été vraiment une “prière du pauvre” ».

Une prière à Marie à qui l’on peut s’adresser avec « confiance et dévotion filiale, certains qu’elle nous assistera, qu’elle nous soutiendra et ne nous abandonnera pas », et que le pape François invite à découvrir dans son message pour la Journée mondiale du malade, à relire ici !

Tags:
Chapeletgeorges vandenbeuschLourdesmalades
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement