Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 08 août |
Saint Dominique de Guzman
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Père Vandenbeusch : Il priait le chapelet pour les malades au cœur de sa captivité

tn982rdmogtran5k2m44bqlw04qf6tr0jlbcn9qqywz2h32upq9jl05nro35tfqd7jid8lbrxzrkr1bc_4lwt-cozxu.png

Marine Soreau - KTO - publié le 11/02/14

Alors que l’Eglise fête Notre Dame de Lourdes et la Journée de prière pour les malades, le P. Vandenbeusch évoque l’importance de cette « prière du pauvre » pendant ses 7 semaines de captivité.

C’est dans la « prière du pauvre », celle du chapelet, notamment pour les personnes malades, que le P. Georges Vandenbeusch affirme avoir retrouvé la force de prier quotidiennement lors de ses 7 semaines de captivité au Nigéria, du 14 novembre au 31 décembre 2013 (cf. Aleteia).

Un témoignage fort donné dans l’émission « Un cœur qui écoute » sur KTO, alors que l’Eglise fête, ce 11 février, Notre Dame de Lourdes et la Journée mondiale de prière pour les malades.

Le chapelet m’a peu à peu « ouvert la porte de l’Ecriture et de la Bible », confie ainsi le P. Vandenbeusch. « Moi qui croyais avoir la Bible dans le cœur, dans la tête, tout cela m’était retiré », affirme-t-il en évoquant sa difficulté à prier. « Petit à petit, cela m’a été redonné par cette “prière du pauvre”. J’ai inventé, j’ai un peu “customisé” le chapelet », explique-t-il.

Il commence par s’appuyer sur les mystères lumineux de Jean Paul II, puis décide de l’élargir à d’autres épisodes de la vie publique de Jésus, comme les guérisons. Il prie notamment pour les malades, ceux « qui sont enfermés dans leur corps et qui ne savent pas de quoi leur avenir va être fait », ceux « qui sont en attente d’un diagnostic, d’examens » et qui se demandent de quoi leur vie sera faite…

J’étais un peu comme eux, « enfermé », affirme-t-il, mais j’avais « cette chance de ne pas souffrir ». « Et donc je pensais à eux. Je sais que certains prient le chapelet. Cela a été vraiment une “prière du pauvre” ».

Une prière à Marie à qui l’on peut s’adresser avec « confiance et dévotion filiale, certains qu’elle nous assistera, qu’elle nous soutiendra et ne nous abandonnera pas », et que le pape François invite à découvrir dans son message pour la Journée mondiale du malade, à relire ici !

Tags:
chapeletgeorges vandenbeuschLourdesmalades
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement