Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 28 janvier |
Saint Thomas d'Aquin
home iconActualités
line break icon

Abus sexuels : l’ONU accuse le Saint-Siège de violer la convention pour les droits de l’enfant

Isabelle Cousturié - Publié le 05/02/14

Le Comité des droits de l’enfant des Nations-Unies réagit durement au rapport présenté par le Saint-Siège sur sa lutte contre la pédophilie. Et en profite pour lui reprocher son opposition à l'avortement et à la contraception.

05/02/2014

Le Comité des droits de l'enfant des Nations-Unies a rendu son rapport mercredi 5 février. Il accuse le Saint-Siège de ne pas avoir reconnu  « l'étendue des crimes commis » par des ecclésiastiques sur des enfants, ni d’avoir pris «  les mesures nécessaires pour faire face à ces affaires de pédophilie et pour protéger les enfants ». Il l’accuse également d’avoir fait usage de politiques et de pratiques qui ont contribué à la poursuite de ces abus et à l’impunité pour leurs auteurs.

Les 18 experts des droits de l’homme de divers pays, membres dudit comité, se disent « gravement préoccupés » par  ces manquements et somment le Saint-Siège de relever immédiatement de ses fonctions toute personne suspectée d'abus sexuels et de déférer son cas aux autorités judiciaires compétentes à des fins d'enquête et de poursuites. Ils exigent aussi que le Vatican rende publiques ses dossiers sur les affaires de pédophilie dans l’Eglise afin que « les auteurs d’abus et ceux qui ont couvert ces crimes » rendent des comptes.

Enfin, le comité va jusqu’à demander une réforme du droit canon afin de garantir une meilleure protection des enfants, grâce à des « règles, des mécanismes et des procédures clairs ».

Le 16 janvier dernier, le Saint-Siège avait réaffirmé devant le comité sa volonté de défendre le droit des enfants et présenté les mesures et initiatives destinées à lutter contre la pédophilie dans l’Eglise. Mgr Silvano Tomasi, observateur permanent du Saint-Siège à l’ONU, pensait que ce dialogue aurait  permis de « dissiper la peur que le Saint Siège pourrait défendre les institutions ecclésiales plutôt que les enfants ».  Aujourd’hui c’est la douche froide : « On dirait quasiment que le rapport était préparé à l'avance, avant la rencontre avec la délégation du Saint-Siège », déclare aujourd’hui Mgr Silvano Tomasi, sur les ondes de Radio Vatican. Pour lui, ce rapport déforme les faits et semble ne pas tenir compte de l'audition de janvier dernier.

La réaction officielle du Saint-Siège ne s’est pas fait attendre : dans un communiqué, le Vatican fait savoir qu’il « prend acte des Observations Conclusives sur les Rapports Respectifs, observations qui seront soumises à une étude et un examen minutieux », mais regrette certains points listés dans ces Observations qui sont, selon lui, « une tentative d’ingérence dans l’enseignement de l’Eglise Catholique sur la dignité de la personne humaine et dans l’exercice de la liberté religieuse. ».

Dans ce rapport, le comité critique en effet les positions de l’Eglise contre l'avortement et la contraception : après avoir mis en cause sa « conduite discriminatoire » envers les filles, il demande au Vatican de revoir sa position sur l'avortement et dénonce les conséquences négatives pour les adolescents du refus de l'accès à la contraception.

Parmi les réactions, Radio Vatican juge que « les mots sont très durs », et que « la déclaration de l’ONU tombe comme un couperet ». Elle regrette que « le rapport du Comité de l’ONU sur les droits de l’enfance [fasse] l’impasse sur la politique de tolérance zéro appliquée par Benoît XVI » et sur « tout le travail accompli jusqu’ici par la Congrégation pour la doctrine de la Foi » sur ce dossier.

Quant au père Lombardi, le porte-parole du Saint-Siège, il a fait savoir que le Vatican préciserait dans les prochains jours ou les prochaines semaines le mode de fonctionnement de la Commission pastorale pour la protection des mineurs souhaitée par le Pape François.

Tags:
EnfantsFamilleonuPédophiliesaint siegeVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority
John Burger
Une pierre portant l'inscription "Christ, né de de Marie" retrouv...
2
jeunesse et covid
Jeanne Larghero
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?
3
Domitille Farret d'Astiès
Faustine et Bérénice partent à pied vers Jérusalem sans un sou en...
4
WEB2-Rene-Regalado-diocese-of-malaybalay.jpg
Agnès Pinard Legry
Philippines : le père René Regalado abattu de plusieurs balles da...
5
Xavier Patier
Séparatisme: "On vise la mosquée radicale et l’obus tombe sur l’é...
6
étudiante
Marzena Devoud
Le kit de survie spirituelle des étudiants confinés
7
Domitille Farret d'Astiès
Partir en mission en Inde, la formidable aventure de la famille C...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement