Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 28 janvier |
Sainte Angèle Merici
home iconActualités
line break icon

Congo/Kinshasa : un « gigantesque » trafic d’enfants dénoncé par un père jésuite

Isabelle Cousturié - Radio Okapi - Publié le 10/01/14

Le Père Henri De la Kethule presse les autorités d’intervenir : depuis 9 mois, des trafiquants enlèvent des enfants pour les vendre après avoir prétendu les emmener à l’orphelinat du jésuite.

10/01/2013

Le Père Henri De la Kethule, membre de la Compagnie de Jésus, dénonce un « gigantesque » trafic d’enfants organisé depuis 9 mois entre Kikwit, dans le Bandundu, et Kinshasa.

Selon lui, les auteurs de ce trafic – « bien connus », affirme-t-il –   persuadent les parents de ces enfants de les leur confier, prétextant les conduire dans un orphelinat créé par le père Henri, avant de les vendre aux plus offrants.

Radio Okapi rapporte les accusations du père jésuite: « Ces gens font valoir que ces enfants qui partent à Kinshasa vont être dans des conditions extraordinaires. On prend deux enfants à la fois pour que ces enfants, qu’on enlève à leurs familles, ne se sentent pas tout à coup perdus. Ils seront ensemble. Et on dit par exemple que le père Henri de Kethule, qu’on sait très bien être à Kinshasa, a ouvert un orphelinat et qu’il va payer les frais scolaires ».

Selon le père Henri, ces trafiquants profitent de sa notoriété à Kikwit, où il a longtemps œuvré, pour obtenir la confiance de ces familles. Il appelle donc l’agence nationale des renseignements (ANR) ainsi que les autorités compétentes à ouvrir une enquête sur cette affaire, afin non seulement de mettre fin à ce trafic, mais surtout de protéger les enfants.

Qu’il y ait un fort trafic d’êtres humain en RDC, à l’intérieur du pays mais également vers l’extérieur, plusieurs ONG ne cesse d’en faire état depuis quelques mois, demandant aux autorités de s’impliquer davantage contre toutes les formes d’esclavage.

Selon le Forum international des femmes de l’espace francophone (Fifef), il y aurait aussi un réseau de trafic de jeunes filles entre la RDC et le Liban, recrutées à Kinshasa par une agence sous prétexte de leur offrir un travail décent. Début décembre elles étaient près de 400 congolaises vivant encore au Liban dans des conditions inhumaines, rapporte la radio des Nations unies en République démocratique du Congo.

En décembre, une délégation de l’ONG américaine, Free the Slaves s’est rendu en mission à Kinshasa. Pendant une semaine, ses membres ont rencontré les autorités politiques, les députés nationaux, des ONG de droits humains et des membres du corps diplomatique, afin de solliciter leur implication dans l’éradication de ces phénomènes.

Selon le directeur national de Free the Slaves en RDC, Jacques Kahora, il a fallu leur expliquer que l’esclavage existe dans l’ombre et les encourager à le mettre au grand jour.

Selon l’ONG américaine, six formes d’esclavages ont cours en RDC : l’exploitation de paysans par un propriétaire terrien, l’esclavage pour dette, la prostitution forcée et l’esclavage sexuel, les pires formes de travail de l’enfant ainsi que le mariage forcé.

Tags:
Enfantsjesuiterepublique democratique du congotrafic etres humains
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
jeunesse et covid
Jeanne Larghero
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?
2
clocher-peigne
Caroline Becker
Vous aussi, vous avez un clocher-peigne près de chez vous ?
3
Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority
John Burger
Une pierre portant l'inscription "Christ, né de de Marie" retrouv...
4
PRIEST,ROMAN,COLLAR
Agnès Pinard Legry
Comment savoir si un prêtre… est vraiment prêtre ?
5
Domitille Farret d'Astiès
Faustine et Bérénice partent à pied vers Jérusalem sans un sou en...
6
WEB2-Rene-Regalado-diocese-of-malaybalay.jpg
Agnès Pinard Legry
Philippines : le père René Regalado abattu de plusieurs balles da...
7
étudiante
Marzena Devoud
Le kit de survie spirituelle des étudiants confinés
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement