Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 16 avril |
Saint Benoît-Joseph Labre
home iconActualités
line break icon

Centrafrique : entre banditisme et conflit interconfessionnel

Fides / OPM - caritas.org - Publié le 06/12/13

L’Eglise catholique en première ligne dans les secours aux populations, décrit une situation « apocalyptique » après de violents affrontements à Bangui, la capitale.

06/12/2013

Environ 6.000 personnes se sont réfugiées dans les 15 paroisses de la capitale de la République centrafricaine, Bangui. «Actuellement, chacune des 15 paroisses de l’Archidiocèse de Bangui accueille entre 400 et 450 personnes » – indique à l’Agence Fides le Directeur de la Caritas centrafricaine, Elysée Guendjande.

Les combats ont débuté jeudi matin à 04h00 locales lorsque les milices antibalaka ont attaqué les anciens rebelles de la coalition Seleka (majoritairement musulmane). En fin de matinée, le Président de la République, Michel Djotodia, a annoncé que l’attaque, qui aurait fait 8 morts et 65 blessés, a été repoussée.

« Journée apocalyptique… situation infernale… une centaines de cadavres étalés sur la route… des jeunes tués à coups de machette », rapporte pour sa part à Fides  Mgr Juan José Aguirre Muños, Evêque de Bangassou, dès le lendemain.

 « En début de matinée, je me trouvais à l’aéroport de Bangui pour faire retour à Bangassou lorsque … nous avons entendu des tirs répétés d’armes à feu, y compris d’armes lourdes » raconte Mgr Aguirre. « Une famille du quartier m’a accueilli à son domicile. Je suis resté là pendant huit heures alors que les affrontements faisaient rage ».

Du récit de Mgr Aguirre, souligne Fides, il ressort que la Centrafrique risque de sombrer dans un conflit interconfessionnel : différents magasins appartenant à des musulmans ont été saccagés. A la morgue de la mosquée du quartier n° 5, se trouvent environ 80 cadavres de personnes tuées alors que les membres de la Séléka tuent des chrétiens, au hasard, un peu dans tous les quartiers.

Caritas et l’Eglise catholique en Centrafrique avaient  appelé à un cessez le feu immédiat, précisant qu’il y avait environ 10.000 personnes dans l’église Saint-Bernard et le monastère dans le quartier de Boy – Rabe, où les affrontements ont commencé. (Caritas.org)

I.C

Tags:
AfriqueCatholiqueguerre
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
2
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
3
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
4
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
5
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
6
WEB2-CHURCH-SAINTJOSEPHDESNATIONS-WEB2-CHURCH-SAINT-JOSEPH-DES-NATIONS-Eleonorede-Vulpillieres.jpg
Eléonore de Vulpillières
Paris : le tabernacle de Saint-Joseph des Nations forcé par des m...
7
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement