Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Un milliard de raisons de croire en l’Afrique

© DR
Partager

« L'avenir de l'Afrique est notre avenir à tous », explique le provincial jésuite d’Afrique orientale en reprenant un excellent slogan de Coca-Cola !

28/10/2013

légende photo : danse de femmes au Mozambique

« Un milliard de raisons de croire en l’Afrique : une longue marche de ‘continent désespéré’ à ‘poumon de l’humanité’ ». C’est le titre de la conférence organisée par la Catholic Agency for Overseas Development (CAFOD) et présidée par le père  Agbonkhianmeghe E. Orobator *. Cette apologie de l’Afrique réfute toutes les idées reçues propagées dans l’imaginaire collectif.

« L'avenir de l'Afrique est notre avenir à tous », nous dit le provincial jésuite d’Afrique orientale.

Le jésuite africain a appelé à une approche « holistique» du développement, en affirmant que l’aide doit se rapprocher de l'idéal de l'enseignement social catholique, comme l’a préconisé le pape Paul VI.

En prenant la parole au «Pope Paul VI Memorial Lecture 2013», le père jésuite Agbonkhianmeghe E. Orobator, Provincial jésuite d’Afrique de l’Est, a pris comme exemple la campagne publicitaire africaine de Coca Cola : « Un milliard de raisons de croire en l'Afrique » et l'a repris à son compte pour explorer les signes d'espoir visibles sur le continent.

« L'avenir du christianisme repose sur l'Afrique », a-t-il expliqué, en rapportant la référence du Pape émérite Benoît XVI au continent comme étant le «poumon» de l'Église. « Mais la religion ne peut être universellement considérée comme une force œuvrant pour le bien en Afrique », a-t-il ajouté, citant le massacre de Westgate Mall à Nairobi le mois dernier, un bon exemple de l'extrémisme religieux. Néanmoins, le père Orobator a souligné que les religions traditionnelles en Afrique sont les garde-fous de l'extrémisme.

Dans son discours, ce dernier a rappelé que les femmes sont parmi les plus grandes ressources inexploitées de l'Afrique et a déploré leur absence à la tête des gouvernements dans tout le continent. Il a ajouté que si l’assistance extérieure a contribué à lutter contre les maladies en Afrique, le monde doit « cesser de traiter l'Afrique comme un objet de charité dépendante de l'aide des autres », invitant à considérer le continent comme un partenaire.

Par ailleurs, le père Orobator a cité à plusieurs reprises dans son discours l’encyclique de 1967 Populorum Progressio– « le développement des peuples »-  dans lequel le pape Paul VI déclare que l'économie du monde doit servir l'humanité et non pas seulement l’intérêt de quelques-uns.

“Peu importe le degré de sophistication et l'efficacité des mesures appliquées pour engager l'Afrique dans un processus de développement, il n’en demeure pas moins que le vrai développement se fait sur les gens – sur leur dignité, leur humanité, leurs droits, leurs valeurs, et leurs dons", affirme le père Orobator.

Tout en reconnaissant que le point de vue sur l'Afrique donné par Coca Cola a des motivations commerciales, il a également félicité la marque pour l’image plus positive qu’elle promeut du continent, loin des stéréotypes communément diffusés. «L'avenir de l'Afrique est l'avenir de la race humaine! ». C’est sur ces mots que le père Orobator a conclu son discours commémoratif du pape Paul VI.

* Le Père Orobator est non seulement provincial des jésuites d’Afrique orientale, mais également auteur, théologien et professeur.

Tags:
Afrique
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]