Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 05 mars |
Sainte Olive
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Parlement européen : un projet de résolution menace la vie à naître

ghsyuqhu37cx9hlvlxm-krzitmxqqjht9qytiabkhxi1bcwan-8kl2uptf2wp8jbwqok5tfm_oapxt9srylkl6ebfvi.jpg

Marine Soreau - publié le 21/10/13

L'initiative « Un de nous » sonne l’alarme et propose quatre actions pour s'opposer à cette résolution.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

L'initiative « Un de nous », qui milite contre le financement de la recherche impliquant la destruction d'embryons humains, tire la sonnette d'alarme ! Une proposition de résolution « sur la santé et les droits sexuels et génésiques » (SDSG) sera débattue et votée le 22 octobre au Parlement européen. Elle inclut le financement de programmes menaçant l’être humain déjà conçu. « Un de nous » dénonce un « déni de démocratie » et appelle à la mobilisation.

« Un de nous » propose quatre actions pour s'opposer à cette résolution :

1.                  Demander au Président du Parlement européen de retirer le projet de résolution de l’ordre du jour de l’Assemblée plénière car ce texte ne relève pas de la compétence de l’Union (Markus Winkler, Chef de cabinet, 0032 (0)2 28 40 737, markus.winkler@europarl.europa.eu)

2.                  Demander au PPE (Parti populaire européen) de rejeter le texte : joseph.daul@europarl.europa.eu ; 0032-2-2840662

3.                  Interpeller les responsables politiques français

4.                  Et surtout : Signer l’Initiative Citoyenne Européenne Un de Nous sur www.undenous.fr

De son côté, la FAFCE (Federation of catholic family associations in Europe) dénonce un rapport qui « ne respecte pas le droit inhérent de chaque personnes à la vie, qu’il s’agisse d’un citoyen de l’UE ou  non ». La Fédération publie notamment les 12 raisons de rejeter la résolution Estrela.

Pour son président, Antoine Renard, certains membres du Parlement neutralisent « politiquement le succès de l'initiative citoyenne européenne "Un de Nous" ». « Ce projet de résolution déclare l'avortement un droit fondamental, demande une garantie de financement aux associations promotrices de l'avortement, se déclare favorable à la PMA pour célibataires ou lesbiennes, portant ainsi atteinte au droit des enfants de connaître, dans la mesure du possible, leur père et leur mère ».

En mai dernier,  on s’en souvient, le pape François avait personnellement invité à soutenir l'initiative « Un de nous ». Portée en France par Alliance VITA, la Fondation Lejeune, les Associations Familiales Catholiques et le Comité Protestant évangélique pour la Dignité Humaine, l'initiative doit encore recueillir quelque 5000 signatures d'ici le 1er novembre, indique leur compte Twitter.

Le Collectif poursuit sa mobilisation d’ici le vote du 22 octobre et jusqu’à la clôture officielle de la collecte à la fin du mois. Mardi 22 octobre, ce sera aussi la fête du bienheureux Jean-Paul II, ardent défenseur de la vie. Confions-lui ce nouveau combat !

Tags:
Europevie
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement