Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 28 novembre |
Sainte Catherine Labouré
home iconActualités
line break icon

Brésil : les JMJ valent bien un immeuble !

Jesús Colina - Publié le 27/08/13

Les intempéries ont entraîné un surcoût couvert par la vente d’un immeuble. Qu’importe ! L’évangélisation n’a pas de prix !

L’archidiocèse de Río de Janeiro a organisé un des grands évènements d’évangélisation de l’histoire, la Journée mondiale de la jeunesse  (JMJ).  Mais à présent, il doit faire face à l’énorme coût logistique entraîné par la pluie et le froid exceptionnels de ces journées.

Quarante-huit heures avant les temps forts des JMJ, la veillée avec le pape le 27 juillet et la messe du lendemain, Mgr Orani João Tempesta, archevêque de Río de Janeiro, annonçait que les évènements se déplaçaient sur la plage de de Copacabana, car le lieu qui avait été prévu, la grande esplanade avec la scène monumentale qui devait accueillir le Pape à  Guaratiba, baptisée“Campus Fidei”, était inondée.

L’eau et le froid auraient mis en danger la santé des jeunes qui devaient passer toute la nuit sur place, dans l’attente de la dernière grande rencontre avec le pape.
L’archevêque, président du Comité d’organisation de l’évènement, pleinement conscient du coût énorme que cette décision allait entraîner, a pris là une décision en songeant au bien-être des jeunes.

Des millions d’euros avaient  été dépensés dans des travaux structurels pour créer l’esplanade de Guaratiba, qui devait abriter le plus grand rassemblement de l’histoire du Brésil, ainsi que les services d’un évènement de cette envergure.

A Guaratiba  avaient été installés 4.500 toilettes chimiques, 32 centres de  distribution de nourriture, 600 lavabos et 500 fontaines; ainsi qu’un système de purification et de distribution d’eau potable. L’organisation avait dû prévoir également le transport des jeunes jusqu’au site, assez éloigné de Río, ainsi qu’un parking pour les autobus.

Les intempéries  ont contraint à abandonner la spectaculaire scène de Guaratiba, créée par l’architecte Joao Uchoa, inspirée des grandes cathédrales gothiques. Et n’auront servi à rien les énormes mégaphones et les écrans géants installés pour que les jeunes puissent entendre la voix et voir les images du Pape.

Le déplacement à Copacabana supposait donc un surplus de frais considérable, par la force des choses, même si le résultat a été une fête de la foi unique dans le cadre merveilleux de la célèbre plage carioca. Les services nécessaires ont dû, pour la plupart,  être installés et payés deux fois.

Maintenant l’Eglise du Brésil a confirmé, sans donner de chiffres, la nouvelle de la vente d’un immeuble dans le quartier de Sao Cristovao, dans la zone nord de Río de Janeiro, aux propriétaires et gestionnaires d’un groupe hospitalier  privé "Rete D'OR" (Réseau d’Or),  qui le louait depuis  2001.

Cet édifice appartient à la Maison des Pauvres de Notre Dame de Copacabana, une organisation ecclésiale sous la juridiction de l’archidiocèse.

Selon le journal "Folha de Sao Paulo", l’édifice aurait été cédé pour environ 20 millions de dollars. Le vice-président  du  Comité organisateur de la JMJ, Mgr Paulo Cezar Costa, n’a pas souhaité donner de détails chiffrés de la vente ainsi que des dettes contractées.

Son unique commentaire a été : « Nous ne comptons pas vendre beaucoup d’immeubles, d’autant que nous n’en avons pas beaucoup à vendre».  La direction de l’hôpital a confirmé l’opération.

Qu’y a-t-il de plus important : conserver des immeubles ou offrir à l’Eglise universelle une opportunité d’évangélisation, à laquelle ont participé physiquement plus de trois millions de personnes ?  Tandis que des centaines de millions  de personnes ont suivi et soutenu par la prière cet évènement grâce aux moyens de communication, dans le monde entier.

Par son exemple de générosité, l’archidiocèse de Río de Janeiro vit l’appel du Pape à l’Eglise à sortir d’elle-même pour avancer vers les périphéries de l’évangélisation.

Texte traduit par Elisabeth de Lavigne à partir du texte original : //es.aleteia.org/economia/articulo/jmj-el-caro-precio-pagado-por-la-iglesia-en-brasil-3562002

Tags:
BrésilJMJ
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement