Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Contre l’enrôlement des arabes chrétiens dans l’armée israélienne

YOAV LEMMER / AFP
Des soldats isréliens
Partager

La commission Justice et paix des évêques catholiques de Terre Sainte hausse le ton face aux pressions des autorités israéliennes

Face aux pressions visant  à changer les lois de conscription pour y inclure les Arabes chrétiens : Les membres d’une commission liée aux évêques catholiques de Terre Sainte viennent de se prononcer contre le projet qui viserait à enrôler les arabes chrétiens dans l’armée israélienne.

Source : terrasanta.net

La Commission Justice et Paix, qui est liée à l’Assemblée des ordinaires catholiques de Terre Sainte, a publié un document le 9 juillet déclarant que l’armée israélienne sert le but du gouvernement de « promouvoir Israël comme un Etat national juif ».

La commission, présidée par le Patriarche émérite de Jérusalem Michel Sabbah, a mis en évidence que l’armée sert à poursuivre l’occupation des Territoires palestiniens, et que c’est « une armée d’agression plus qu’une armée de défense. »

Dans cette perspective, continue le document, « parler d’enrôler les chrétiens arabes, au lieu des arabes en général – musulmans et chrétiens – est clairement une tentative de diviser chrétiens et musulmans en Israël. »

L’utilisation du service militaire « pour diviser la population arabe est nuisible aux intérêts des Arabes comme communauté », affirme le document, signalant que « de nombreux jeunes Arabes d’Israël perdent leur identité nationale, culturelle et religieuse et nombreux sont ceux qui ne se reconnaissent plus comme Arabes. »

A certains endroits, comme dans les villes mixtes, « ils font tout leur possible pour s’assimiler à la majorité juive et pour s’y identifier », assure la Commission. Elle ajoute que « la tâche de l’Eglise est d’éduquer les jeunes à s’accepter comme ils sont, en leur donnant une éducation humaine, nationale et chrétienne équilibrée ». Une éducation qui les aide à intégrer les différents éléments de leur identité (chrétien arabe palestinien et citoyen d’Israël) sans refouler aucun de ces éléments.

Les pressions pour changer les lois de conscription pour y inclure les Arabes chrétiens se sont faites plus fortes ces dernières années, alors que de jeunes Chrétiens et de jeunes Juifs ultra-orthodoxes ont suivi le chemin ouvert par les Druzes en s’engageant dans l’armée pour protéger leurs communautés « des mauvais traitements et des attaques ».

Même si le service militaire peut promouvoir une cohésion nationale et l’unité, la communauté arabe – qui représente un cinquième de la population nationale – veut d’abord voir ses droits civiques pleinement reconnus.

Terrasanta.net | 24 juillet 2013 (accessible en plusieurs langues)

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]