Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La Manif pour tous face à la répression policière

Hélène Bordenez
Partager

La Manif Pour Tous a tenu une conférence de presse le 19 juin à Paris. A l'ordre du jour : la répression policière et les multiples actions judiciaires initiées.

Cédric, du pôle juridique de la Manif Pour tous, annonce la couleur : »On dénombre plus de 1000 arrestations et plus de 600 gardes à vue. » Les stylos grattent, les tweets partent  !

Ludovine de La Rochère enfonce alors le clou, la Présidente du collectif de La Manif Pour Tous veut que soient connues les indignes répressions policières dont sont systématiquement l’objet les manifestants de LMPT. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le 5 juin dernier le collectif « Liberté Pour Tous » est né, destiné à défendre les droits fondamentaux des manifestants malmenés depuis des semaines et des mois  : un site internet lui est dédié. Le nombre des interpellés, des gardés à vue est tellement impressionnant !

La  Manif Pour Tous, rappelle la Présidente, est un mouvement spontané et populaire qui a fait se lever des Français de toutes les régions de France et de toute confession. Le « Mariage pour tous », comme l’a dit Christiane Taubira est une question de civilisation et « nous sommes déterminés à faire barrage à la PMA et la GPA que le vote de la loi Taubira ouvre immanquablement ». Cette deuxième étape est d’ores et déjà dans les tuyaux : à preuve le documentaire prévu d’être diffusé dix fois sur la Chaîne Parlementaire, « Naître père », et dont se réjouit l’Association des familles homoparentales.

Et de rappeler également tout le mépris dont La Manif Pour Tous a été l’objet : « Nos sympathisants ont subi des atteintes à la liberté d’expression, notamment lorsqu’ils portaient nos sweats ». « Nos 700.000 pétitions au CESE ont été piétinées. François Hollande et le Gouvernement n’y ont pas prêté attention. » La conclusion s’impose : « C’est parce que notre mouvement n’a jamais été considéré par le Gouvernement qu’il se poursuit aujourd’hui ».

Lettre à François Hollande signée par 49 parlementaires

Aux avocats de prendre ensuite la parole et d’annoncer les procédures initiées au pénal et au civil contre l’État. Jean-Frédéric Poisson et Hervé Mariton informent également les journalistes des différentes saisines réalisées, notamment de la lettre au chef de l’État qu’ils viennent d’écrire. Quarante-neuf parlementaires l’ont signée et envoyée le 18 juin dernier pour l’alerter. Ils demandent à François Hollande que cesse cette répression.

Jean-Frédéric Poisson note au passage que les pouvoirs publics ont beaucoup de difficultés à quantifier le mouvement de la Manif Pour Tous et s’indigne que certains manifestants aient pu subir des atteintes si graves aux libertés fondamentales. « Certains manifestants ont été séquestrés, tabassés. Chacun doit être préservé de la violence policières. » C’est l’occasion pour le député de redire que « le 24 mars, les forces de l’ordre étaient en sous-effectifs face à l’ampleur du rassemblement. » « Nous avons saisi la Garde des Sceaux, rappelle le député des Yvelines, et envoyé des questions écrites. Pas de réponse pour le moment. » « Deux demandes de commissions d’enquête ont été déposées pour le maintien de l’ordre public. » « Les citoyens parlent de confiscations d’objets ou encore de gardes à vues abusives. »

Hervé Mariton renchérit : « Il n’est pas surprenant que beaucoup de citoyens s’engagent dans un débat de société si important ». Constatant la sur-intervention à l’égard des manifestants et regrettant que le gouvernement ait bloqué « les demandes de commissions d’enquête », la majorité ayant fait obstruction, le député de la Drôme compare la soirée tragique au Trocadéro des supporters du PSG, et les manifestations de LMPT : « Jamais aucune vitrine n’a été cassée. La réponse est démesurée par cynisme et mépris. »

A l’heure où s’écrivent ces lignes, un jeune sympathisant de La Manif Pour Tous de 23 ans est sous les barreaux. Nicolas. Intimidation ? Un exemple pour que l’opposition qui ne lâche pas faiblisse ? C’est le contraire qui se passera, bien sûr ! H.B.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=90oTvSFxKdQ#at=15

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]