Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 29 novembre |
Sainte Catherine Labouré
home iconPolitique
line break icon

Objection de conscience au mariage gay : soutien massif au maire d’Arcangues

© Marie DOCHER / CIRIC

Sophie le Pivain - Voir ci-dessous - Publié le 11/06/13

Jean-Michel Colo, premier édile confronté à une demande de mariage homosexuel qu’il refuse de célébrer, avec tout son conseil municipal, reçoit de nombreux messages de soutien.

Il ne lâchera pas, malgré les sanctions encourues. Jean-Michel Colo, maire d’Arcangues (Pyrénées-Atlantiques)  désormais emblématique de la résistance des édiles à la loi Taubira, est sous les feux des projecteurs, mais ne se démonte pas devant la presse. « J’irai jusqu'à la potence! » s’exclame-t-il dans une interview au Figaro (1), refusant d’appliquer « une loi illégitime », alors que de leur côté, les candidats au mariage entendent aller jusqu’au procès.

En quelques jours, Jean-Michel Colo avait déjà reçu plus de 1500 messages de soutien.

Les Maires pour l’Enfance, un collectif monté en opposition à la légalisation du mariage homosexuel ont quant à eux, publié un communiqué (2) dans lequel ils rappellent que l’objection de conscience « est consubstantielle à la démocratie ». Ils assurent respecter « bien évidemment les maires qui célébreront des mariages entre personnes de même sexe mais ce respect doit être mutuel ».

Ils appellent donc les autorités politiques à rechercher des solutions pacifiques, et invitent « notamment les personnes homosexuelles qui souhaitent se marier à respecter la liberté de conscience des officiers d’état civil, en se rendant, dans le cas où aucun élu de leur commune de résidence ne pourrait les marier, dans une des autres communes permises par la loi Taubira ». Sans oublier, au passage, de demander au président de la République « de tenir sa parole sur la liberté de conscience ».

Au Figaro, son porte-parole, Franck Meyer, dit prévoir que «cette situation va bientôt se décliner au pluriel» et annonce que son association travaille à «un vade mecum» qui sera envoyé prochainement aux maires.

Autre soutien, l’évêque de Bayonne. Sur son compte Twitter, Mgr Marc Aillet a écrit le 9 juin un message explicite : « Saluons le courage des #élus qui revendiquent le droit à l'objection de conscience #arcangues#mariagepourtous »


(1)   http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/06/10/01016-20130610ARTFIG00566-mariage-gayle-maire-d-arcangues-ne-craint-pas-la-prison.php
(2)   http://www.mairespourlenfance.fr/le-collectif-des-maires-pour-lenfance-soutient-le-maire-darcangues-et-appelle-au-respect-par-tous-de-la-liberte-de-conscience-y-compris-par-les-personnes-homosexuelles-qui-peuvent-se-rendre-dans-un

Tags:
arcanguesmariage homosexuelobjection de conscience
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement