Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 04 décembre |
Sainte Barbe
Aleteia logo
Politique
separateurCreated with Sketch.

Gender : le Parlement recule une deuxième fois

assemblé nationale

© Jacques DEMARTHON / AFP

Sophie le Pivain - Voir ci-dessous - publié le 06/06/13

Un nouvel amendement préconisant d’enseigner « l’égalité de genre à l’école » a été abandonné.

C’est une victoire pour les défenseurs de la famille et de l’altérité : l’Assemblée Nationale a renoncé le 4 juin à faire référence à la très controversée « égalité de genre » (1) dans le cadre de la loi sur la refondation de l’école. La formule selon laquelle l'école « assure les condi­tions à l'égalité de genre » intro­duite en pre­mière lec­ture à l’Assemblée en mars avait déjà été abandonnée au Sénat qui lui avait préféré « l'acquisition et la com­pré­hen­sion de "l'égalité entre les femmes et les hommes ».

C’est la dépu­tée écolo­giste Barbara Pompili qui avait remis le sujet sur la table, mais qui l’a elle-même retiré, déclarant vouloir éviter » que le débat soit ins­tru­men­ta­lisé » par les adver­saires de la théo­rie du genre. Le texte se contentera donc d’en appeler à un enseignement qui soutienne « l'égalité entre les femmes et les hommes »

Selon Alliance Vita, c’est le ministre de l’EducationVincent Peillon qui a obtenu le retrait de l’amendement (2). L’association se félicite de ce qu’elle considère comme une « première prise en compte par le pouvoir en place du mouvement protestataire contre la loi Taubira. Mais elle « reste cependant en posture de vigilance absolue contre toute présence d’une idéologie qui prétend enseigner aux écoliers l’indifférenciation sexuelle. »

En effet, Vincent Peillon s’était désolidarisé de la « théorie du genre » dans le Talk Orange – Le Figaro, déclarant « Il n’y a pas de débat sur la théorie du genre. … Nous sommes pour l’égalité filles-garçons, pas pour la théorie du genre et nous sommes pour lutter contre les discriminations » Dans le même entretien, il s’était cependant félicité du partenariat entre l’Education Nationale et les associations LGBT.

L’abandon de la mention « égalité de genre » dans le projet de loi sur l’Education Nationale est un succès pour la Manif pour Tous qui a désormais fait de l’enseignement de la théorie du genre à l’école son cheval de bataille, comme le rappelle La Croix (2).

Mais ceux qui dénoncent l’idéologie du genre restent méfiants, comme Olivier Vial, qui préside l’Observatoire de la théorie du genre, proche de l’UNI. Cité par La Croix, ce dernier  « reste convaincu que des idéologues sont à l’œuvre, avec un succès croissant. »

Le collectif la Manif pour Tous, en tous cas, n’a pas  l’intention de baisser les bras. « Nous préparons des rendez-vous qui seront annoncés ces prochains jours », confie sa présidente, dénonçant tout à la fois une« fragilisation des familles » et « le risque d’une perte de repères des enfants ». Ludovine de la Rochère promet aussi des actions de formation des citoyens sur ces questions complexes.

En attendant, pour ceux qui voudraient mieux connaître cette idéologie en vogue aux Etats-Unis depuis le milieu du siècle dernier dans le sillage des « gender studies », le CLER propose sur son site un dossier très éclairant rédigé par son conseil scientifique (5).


(1)    http://www.vousnousils.fr/2013/06/04/a-lassemblee-comme-au-senat-on-prefere-parler-dhommes-et-de-femmes-plutot-que-de-genre-548700
(2)    http://www.alliancevita.org/2013/06/genre-a-lecole-peillon-recule/
(3)    http://www.dailymotion.com/video/x10bj01_vincent-peillon-il-n-y-a-pas-de-debat-sur-la-theorie-du-genre_news?start=42
(4)    http://www.la-croix.com/Actualite/France/L-Assemblee-renonce-a-faire-reference-a-l-egalite-de-genre-2013-06-04-968839
(5)    http://www.cler.net/rubriques-generales/actualites/la-contreverse-du-gender/CLER%20-%20Conseil%20scientifique%20-%20%20La%20controverse%20du%20GENDER%20avec%20note%20%20-%2010%20nov%202011.pdf

Tags:
Assemblée nationalegendervincent peillon
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement