Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 30 novembre |
Saint André
home iconÉglise
line break icon

La liberté religieuse, un droit de l’homme bafoué aussi en Europe

© DR

<strong>L&#039;Edit de Milan - 1700 ans apr&egrave;s</strong>

Isabelle Cousturié - Publié le 20/05/13

Triste constat des catholiques et orthodoxes, 1.700 ans après la signature de son « acte de naissance » par l’empereur Constantin (Edit de Milan)

« 1700 ans après la signature de l’Édit de Milan par l’empereur Constantin, les chrétiens sont toujours victimes de persécutions et violences dans le monde, alors qu’en Europe se multiplient les actes d’intolérance et de discrimination à leur égard », a déploré le métropolite Emmanuel de France lors d’un séminaire sur la liberté religieuse, organisé les 17 et 18 mai derniers, à Istanbul, en Turquie, par le patriarcat œcuménique de Constantinople en collaboration avec le Conseil des conférences épiscopales,  d’Europe (CCEE) sur le thème « l’édit de Milan – 1700 après ».

Par cet édit, l’empereur Constantin avait accordé la liberté de conscience et de religion à tous les cultes, mettant ainsi fin à des siècles de persécution contre les chrétiens dans l’Empire romain.

Cet Edit marqua un tournant décisif dans l’organisation historique de la société politique, introduisant deux concepts  fondamentaux: « la liberté religieuse » et « la laïcité de l’Etat ».

Ce séminaire international était l’occasion pour les Eglises orthodoxes et catholiques, de faire un nouveau point sur la liberté religieuse dans le monde et en Europe, à la lumière du martyre subi par de nombreux chrétiens surtout ces derniers temps, et de renforcer leur action commune pour mieux témoigner de l’Évangile et aider les chrétiens, où qu’ils soient, à être libres de vivre leur foi.

Lors du séminaire, une prière spéciale a été dite pour les deux évêques syriens d’Alep kidnappés il y a près d’un mois, le Métropolite grec orthodoxe Boulos Yazigi et le Métropolite syro-orthodoxe Mar Gregorios Yohanna Ibrahim.

 Dans leur communiqué final, évêques, experts et délégués orthodoxes et catholiques réaffirment dans leur communiqué final les trois points suivants :

  1. Aussi bien l’Eglise catholique que les Eglises orthodoxes considèrent la liberté religieuse comme étant un fondement précieux et une aspiration sacrée de leur doctrine sociale et de leur discipline canonique.

  1. La liberté religieuse, y compris la liberté de culte, est conçue comme étant la liberté de toute personne de professer sa propre religion sans aucune obligation de la part de l’État, d’autres individus ou institutions. En ce sens, la liberté religieuse est également considérée comme étant celle des communautés religieuses et des autres organisations religieuses de pratiquer le culte public, l’instruction et l’activité caritative.

  1. L’Etat et l’Eglise sont distincts mais ne sont pas disjoints. Leur indépendance et autonomie réciproque, ainsi que la coopération entre l’État et l’Eglise, sont des principes fondamentaux qui régissent les rapports Eglise-État. L’État doit respecter la liberté religieuse de tous les croyants et de leurs communautés, alors qu’il se doit de promouvoir un ordre social basé sur la justice. Dans les contextes où une religion spécifique jouit d’une protection de la part de l’État, la liberté religieuse des minorités doit être garantie. L’État ne doit pas favoriser le prosélytisme en faveur d’un credo spécifique. Il a, par contre, l’obligation de protéger le bien commun et l’harmonie entre les citoyens de religion différente.


Les Eglises rappellent ensuite leur soutien au Pacte international relatif aux droits civils et politiques des Nations Unies de 1966, dans lequel est affirmée la responsabilité des autorités publiques à l’égard de l’exercice public de la liberté religieuse.

Elles rappellent que ce même Pacte « définit la liberté religieuse en y incluant le droit de toute communauté de foi à gérer des écoles confessionnelles, afin d’éduquer ses membres sur la base de ses propres valeurs et croyances religieuses 

  • 1
  • 2
Tags:
liberte religieusepersécutions
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
CHURCH
Agnès Pinard Legry
Une messe dimanche... trois scénarios possibl...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement