Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Egypte : les chrétiens de nouveau visés

© MOHAMMED AL-SHAHED
Partager

Violences après les funérailles de 4 Coptes (chrétiens d’Egypte) tués la veille : le président Morsi appelle au calme

« Situation explosive chez les Coptes d’Egypte », titre La Vie après les heurts meurtriers qui ont éclaté, le dimanche 7 avril, à l’issue des funérailles de 4 chrétiens tués la veille au nord du Caire.

« Lors de la sortie du cortège funéraire de la cathédrale, des “inconnus” en civil perchés sur les toits ont lancé des pierres et des cocktails molotov sur les fidèles et la cathédrale pendant plusieurs heures, tandis que la police lançait des grenades lacrymogènes en direction des coptes en colère », rapporte l’agence Apic. « Le Ministère égyptien de l'Intérieur, contrôlé par les Frères musulmans, a accusé les fidèles coptes d'avoir endommagé des voitures parquées devant la cathédrale, entraînant la riposte des habitants du quartier et l'intervention des forces de l'ordre ».

Le blog copte, cité par La Vie, montrent des images de la violence des affrontements. Dans l’une de ces vidéos, un Copte explique qu’il ne comprend pas pourquoi « subitement, alors qu’ils sortaient de la cathédrale tranquillement, on les a attaqués. Un autre s’indigne de l’inertie de la police, qui était présente depuis le matin mais n’a rien fait ».

Selon Le Monde, le président égyptien Mohamed Morsi, a condamné les violences contre les Coptes devant la cathédrale Saint-Marc du Caire. « Je considère toute attaque contre la cathédrale comme une agression contre moi-même », a déclaré le président Morsi dans un communiqué, en annonçant avoir ordonné « une enquête immédiate » sur ces violences.

De son côté, rapporte encore l’agence Apic, le pape copte Tawadros II a lancé un appel « à la sagesse et à la retenue », assurant être en contact permanent avec les responsables de la sécurité, en particulier avec le Ministère de l'Intérieur.

Qui sont les Coptes d’Egypte ?

Le terme « copte » a été attribué aux chrétiens qui vivaient unis au sein de l’Eglise fondée par saint Marc à Alexandrie. Une Eglise dynamique et vivante dès ses débuts ; au 2e siècle, l’Evangile fut traduit en copte et s’implanta dans la culture locale. L’Eglise d’Alexandrie, la plus ancienne Eglise d’Afrique, est considérée comme l’un des quatre premiers et principaux sièges apostoliques avec Rome, Jérusalem et Antioche.

Aujourd’hui, les Coptes orthodoxes sont, de loin, les chrétiens les plus influents en Egypte. Ils représentent une minorité en Egypte mais leur nombre n’a cessé de croître grâce à l’émergence d’une diaspora, notamment en Amérique, en Europe et dans les pays du Golfe.

Les Coptes catholiques faisaient partie de l’Eglise copte orthodoxe, mais plus tard ils ont formé leur propre Eglise en communion avec le Saint-Siège à Rome. Aujourd’hui, l’Eglise copte catholique est organisée autour du patriarcat d’Alexandrie avec, à sa tête depuis 2013, le patriarche Ibrahim Isaac Sidrak.

Les Coptes, qui représentent environ 10 pour cent des 80 millions d’Egyptiens, constituent la plus importante population chrétienne du pays.

Depuis des années en Egypte, les Coptes sont une minorité victime de discrimination, et sont souvent traités comme des citoyens de seconde zone.

 
 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]