Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Rocamadour : 1000 ans de pèlerinages et de merveilles

Partager

Un anniversaire à ne pas rater sur le chemin historique de Saint-Jacques-de-Compostelle

« Depuis 1000 ans, le sanctuaire de la Vierge miraculeuse rayonne comme un phare au milieu d’un monde en proie bien souvent à la tempête. Ici, la Vierge Marie exauce les prières ; dans sa chapelle, elle nous dit qu’elle nous aime. Des marins en péril sont sauvés, des femmes stériles deviennent mères, des malades sont guéris, des personnes retrouvent l’espérance et la joie de vivre, des pécheurs se convertissent, des méchants deviennent bons … car rien n’est impossible à Dieu. »

Ce billet de Mgr Norbert Turini, évêque de Cahors, résume tout l’attrait que peut constituer un sanctuaire marial comme celui de Rocamadour, au creux d’une faille de 120 mètres de profondeur, sur le chemin historique de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Lundi 25 mars, l’évêque a ouvert officiellement le jubilé de ce lieu pluriséculaire de grâces et d’Histoire, qui se poursuivra durant 36 semaines, jusqu’au 8 décembre, fête de l’Immaculée Conception.

Il a procédé à l’ouverture du chemin du jubilé, centré sur le thème « Car rien n’est impossible à Dieu », en compagnie du maire, Pascal Jallet, d’ un grand nombre de pèlerins, dont un groupe de 50 personnes venant de l'Abbaye Sainte-Foy de Conques, les Amadouriens, des prêtres et des diacres des autres paroisses. (La Dépêche)

Une cinquantaine d’évènements jalonneront cette année jubilaire, parmi lesquels la célébration du centenaire de la basilique Saint-Sauveur les 8 et 9 juin, par l’archevêque de Lyon et primat des Gaules, le cardinal Philippe Barbarin. C’est Mgr Luigi Ventura, le nonce apostolique en France, qui conclura l'année jubilaire le 8 décembre.
 
Rocamadour, c’est : un petit village de France, de 35 habitants, au creux d’un rocher …  un petit ruisseau au-dessus d’un village ; un sanctuaire et un château.

Ce lieu est fréquenté depuis 30.000 ans par les hommes préhistoriques puis au 4ème siècle par les chrétiens. Le premier à y avoir mis les pieds fut un ermite, qui sculpta la statue de la Vierge puis s’en alla sans laisser de traces, raconte le père Ronan de Gouvello, chargé des pèlerinages sur place (Video)

Depuis des siècles, il est un lieu de pèlerinage très prisé par les familles. Aujourd’hui encore, beaucoup de mariages y sont célébrés. De nombreux couples viennent demander un enfant à Notre-Dame de Rocamadour. Les familles peuvent recevoir une bénédiction spéciale dans la Chapelle Notre-Dame (cf. témoignages site Rocamadour)

Les premiers éléments historiques de ce site remontent au XIIème siècle. Il est considéré par les papes comme l’un des quatre plus grands sanctuaires de la chrétienté avec Rome, Jérusalem et Saint-Jacques-de-Compostelle.

A l’origine de son rayonnement : des moines dont un en particulier qui, en 1172, a écrit le « Livre des miracles », un manuscrit qui reprend 127 faits miraculeux ayant eu lieu à cet endroit. Ce sera la première agence des communications du sanctuaire,  les moines recopiant et divulguant ces faits dans toute l’Europe.

Pour en savoir plus sur l’histoire du sanctuaire et sa Vierge Noire, sur les célébrations du jubilé, aller sur le site : http://www.rocamadour.eu/

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]