Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

tristesse

L’acédie, tristesse de Dieu et dégoût de l’action

L’ACÉDIE (4/7). En fixant la doctrine des sept péchés capitaux, saint Thomas d’Aquin définit l’acédie comme « tristesse de Dieu » mais aussi « dégoût de l’action », au sens de …

Comment l’acédie est devenue tristesse

L'ACÉDIE (3/7). L’acédie, péché monastique par excellence, a fait partie de la liste initiale des péchés capitaux. En montrant qu’elle était d’abord une expression de la tristesse, puis …

En cas de coups durs, souvenez-vous de votre première rencontre avec Dieu

Le pape François s’adresse ici aux chrétiens qui traversent des temps d'épreuve et de doute. S'appuyant sur la Lettre aux Hébreux, il leur propose un double remède.

Sans tristesse, pas de joie de vivre ?

Si la tristesse est sœur jumelle de la souffrance, elle peut se révéler positive. Certes les épreuves de la vie nous obligent à sortir de nos zones de confort. Mais elles nous permettent aussi …

Comment dire adieu ?

Il n’y a pas de recette toute faite pour ces moments-là, à part laisser l’amour chercher son propre chemin.

Les 5 remèdes de saint Thomas d’Aquin contre la tristesse

Saint Thomas d'Aquin, qu'on fête le 28 janvier, propose cinq remèdes à la tristesse d’une surprenante efficacité.

Pour Mère Teresa, la joie de l’amour contient aussi les germes de la souffrance

Mère Teresa a servi le monde par une unité sacrificielle avec le Christ.

Les 5 remèdes à la tristesse selon saint Thomas d’Aquin

Comme si le théologien d’il y a 700 ans avait pressenti l’idée, aujourd’hui amplement répandue, que le chocolat a des effets antidépresseurs.