Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
1/6

Placer les paraboles au cœur de la prière familiale

Lire la parabole, la mimer, l'illustrer ne suffit pas, bien sûr. Tout cela n'est qu'une introduction à l'essentiel, c'est-à-dire à la prière. Ce peut être d'ailleurs une très bonne manière de renouveler un peu la prière familiale (quant à la forme) : on commence par reparler d'une découverte ou d'un événement de la journée (par exemple une promenade dans les vignes), on raconte ou on lit la parabole, on la redit avec des gestes, et peu à peu on se recueille pour entrer dans la prière silencieuse. Quelques mots à voix haute, un chant peuvent prolonger cette prière silencieuse avant de réciter ensemble le Notre Père et le Je vous salue Marie, comme chaque soir.
2/6

Aménager le coin prière

Le coin prière peut être décoré en fonction de la parabole choisie : un bouquet d'épis de blé, des feuillages, des graines germées, de modestes fleurs des champs, des plumes d'oiseaux trouvées à terre ou encore des dessins et photos évoquant ces éléments naturels.
3/6

S’inspirer du quotidien

Le fait de relier la parabole à un événement vécu dans la journée place l'enfant dans la situation des contemporains de Jésus : les exemples choisis par Jésus deviennent concrets pour l'enfant et lui parlent. C'est particulièrement important pour les petits citadins qui n'ont guère l'occasion de voir, autrement qu'à la télévision ou dans les livres, un champ de blé, une plante qui pousse, un fruit sur l'arbre ou un troupeau de moutons.
4/6

Utiliser des livres

Pour illustrer la parabole en rappelant à l'enfant ce qu'il a vu dans la journée, on peut utiliser un livre : soit un ouvrage religieux présentant les paraboles illustrées, soit un livre profane comportant des photos ou dessins appropriés (vigne, champs de blé, brebis, etc.).
5/6

Mimer et illustrer les paraboles

Comme pour tout passage d'Évangile, le texte peut être mimé par les enfants, qui présentent ainsi non seulement le récit proposé par Jésus mais encore sa signification profonde. Par exemple, les enfants peuvent mimer l'Évangile de la brebis perdue et retrouvée en figurant d'abord le troupeau, la brebis perdue et le berger qui part à sa recherche, puis le péché, le repentir et la joie du pardon. Les paraboles peuvent aussi faire l'objet de dessins ou de divers travaux manuels. Par exemple : tableaux en graines collées, moutons en coton avec des pattes en allumettes, grappes de raisin ou autres fruits en pâte à sel, etc.
6/6

Méditer les textes de l’Évangile

La parabole peut aussi servir de trame à un examen de conscience. La parabole du semeur nous invite à nous interroger sur la manière dont nous recevons la Parole, celle de la brebis perdue sur notre empressement à nous laisser retrouver par le Berger divin, etc. Profitons des vacances pour redécouvrir en famille ces paraboles que le Seigneur nous donne pour nous aider à trouver le chemin du Royaume.