Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
1/12

Une cathédrale aménagée

La grande cathédrale de Cologne a été totalement adaptée à la crise sanitaire pour accueillir les fidèles. Le long de l’allée centrale, des marquages blancs, à plus d’un mètre d’écart les uns des autres, montrent à quel endroit les fidèles doivent se placer lors de la communion. Pendant l’office, ils sont deux par bancs maximum, et placés aux extrémités.
2/12

Barrières de sécurité

Généralement déployées hors des offices, des barrières de sécurité bordent désormais le chœur de la cathédrale de Cologne 24h/24, même pendant les messes. Seuls les prêtres, les servants d’autel et les lecteurs sont autorisés à se rapprocher.
3/12

Désinfection obligatoire

À Cologne, les 122 fidèles qui ont assisté à leur première messe depuis le 11 mars, ce dimanche 3 mai, avaient l’obligation de se désinfecter les mains en pénétrant dans l’église. Des dizaines de tubes de gel hydroalcoolique ont été mis à disposition. Pendant la durée de l'épidémie, ils seront utilisés avant chaque office.
4/12

Quête sans contacts

Dans cette église de Trèves, à l'ouest de l'Allemagne, la quête est généralement collectée par les servants d'autel. Pendant la pandémie, ils ne passent plus dans les rangs, mais disposent des paniers au fond de l'église.
5/12

Places nominatives

Dans certaines paroisses, comme ici à Kevelaer, en Allemagne, les places sont nominatives. Les fidèles sont assis en quinconce et doivent rester à un mètre d'écart les uns des autres. Pour participer à la messe, ils doivent s'inscrire au préalable sur Internet.
6/12

Des points verts indiquent les sièges utilisables

À la cathédrale de Trèves, en Allemagne, près de la frontière avec le Luxembourg, des messes publiques sont désormais célébrées. Pour éviter toute contamination, deux gros points verts sont répartis sur chaque banc pour signifier aux fidèles où est-ce qu'ils sont autorisés à s'asseoir.
7/12

Masque obligatoire

En Pologne, les messes publiques ont repris dès le 20 avril dernier. À la paroisse Saint Joseph, à Cracovie, les fidèles ne peuvent pas rester dans l'église pour la messe s'ils ne sont pas munis d'un masque de protection.
8/12

Marquage au sol pour la communion

À l'église saint Pierre de Recklinghausen, au nord-ouest de l'Allemagne, un marquage au sol indique aux fidèles la distance à respecter lorsqu'ils sont dans la file de communion.
9/12

Une file de communion millimétrée

À la cathédrale de Cologne également, cette photo illustre les précautions prises au moment de la communion. Grâce aux marquages au sol, la file s'étend sur plusieurs mètres. Les fidèles doivent impérativement garder une distance d’au moins un mètre avec la personne devant eux.
10/12

La communion à travers un plexiglas

Cette photo a été prise dans la cathédrale de Cologne, ce dimanche 3 mai, où 122 personnes ont été admise pour la messe dominicale. Pour éviter toute contamination, c’est à travers une vitre de plexiglas que l’archevêque, Mgr Rainer Maria Woelki, a donné la communion. Hormis pendant la communion, il était fortement conseillé aux fidèles de porter un masque de protection.
11/12

Le prêtre se déplace pour la communion

Cette photo a été prise ce lundi 4 mai à l'église Saint Laurent, en Bavière allemande, de la ville d'Eschenbach. Ici, pour éviter les files de communion, c'est le curé qui se déplace vers chaque fidèle. Il remet l'hostie dans leurs mains à l'aide d'une pince, et évite ainsi tout contact physique.
12/12

Distances de sécurité

Angela Merkel a officiellement autorisé les églises d'Allemagne à accueillir des fidèles à partir de ce vendredi 1er mai. À Hanovre, ces deux personnes respectent les règles de distance et d'hygiène pour ce moment de prière.