4 / 11
Messe de clôture du 52e Congrès eucharistique international
Depuis la place des Héros le pape François a appelé les Hongrois "à puiser aux sources" mais en s’ "ouvrant aux assoiffés de notre temps". "Laissons Jésus […] nous guérir des rigidités et du repliement sur nous-mêmes". Le sentiment religieux est la "sève de cette nation si attachée à ses racines", a-t-il souligné. Mais la croix, "plantée en terre, en plus de nous inviter à bien nous enraciner, élève et étend ses bras vers tous : elle exhorte à garder solides les racines, mais sans cloisonnement".
+

© Photo by Tiziana FABI / AFP