Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
1/4
ROGER FEDERER. Numéro 2 du classement mondial et vainqueur de 20 titres en Grand Chelem, Roger Federer est originaire de Suisse. Père de quatre enfants, il raconte sans détours son apprentissage de « père » après la naissance de ses premiers enfants. Un récit dans lequel de nombreux parents se reconnaîtront: « Je changeais les langes, je les baignais, je m’en occupais la nuit, en réalité j’ai très peu de souvenirs sur les courts entre 2010 et 2011. Mes filles me prenaient toutes mes pensées ». Le joueur de tennis a rencontré le pape Benoît XVI en 2006. Ouvertement catholique, le champion est connu pour son engagement dans des œuvres humanitaires, dont sa fondation d’aide aux enfants démunis.
2/4
NOVAK DJOKOVIC. Ancien numéro un mondial (il est actuellement 14eme au classement ATP), Novak Djokovic est vainqueur de douze titres en Grand Chelem. Le champion serbe se décrit comme un homme de foi : « Avant d’être sportif, je suis chrétien orthodoxe ». Et il ne se prive pas de le dire publiquement. Il n’est pas rare de pouvoir observer Djokovic invoquer le Christ au cours d’une rencontre ou porter une croix autour de son cou lors d’un match. Pour lui, ses convictions religieuses passent au premier plan, bien avant les 68 titres décrochés qu’il a décroché en simple depuis le début de sa carrière. Multimillionnaire, Novak Djokovic met volontiers sa fortune au service des plus démunis ou pour soutenir des causes qui lui sont chères. « L’argent n’est pas un problème pour moi. J’en ai gagné assez pour nourrir toute la Serbie. Je pense que les Serbes le méritent après le soutien que j’ai reçu de leur part », a-t-il déclaré récemment.
3/4
SIMONA HALEP. Numéro 1 mondiale, la championne roumaine a remporté à Roland-Garros en 2018 le premier titre en Grand Chelem de sa carrière. Pour la joueuse, la foi a dans si vie « quelque chose d’important ». « Elle reste essentielle », confie-t-elle. Chrétienne orthodoxe, elle est très engagée dans de nombreuses œuvres caritatives. Elle ne voyage jamais sans ses icônes qui, dit-elle, lui donnent beaucoup de force.
4/4
JUAN MARTIN DEL POTRO. Numéro 4 mondial d’après le classement ATP, et vainqueur d’un titre du Grand Chelem, ce catholique très croyant a offert au pape François — un Argentin comme lui — la raquette de sa victoire à l’US Open de 2013. C’était au cours d’une audience au Vatican. En échange, le Pape a béni son chapelet. Un chapelet qu’il emportait toujours avec lui mais qui lui a été volé au cours d’un cambriolage quelques mois plus tard. Ce fut, selon le champion argentin, la seule perte qui lui importait vraiment.