Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
1/11
Les reliques du cœur de saint Padre Pio sont exceptionnellement présentes en France. Les pèlerins ont pu les vénérer à Paris puis… le lundi à Chartres.
2/11
Comme chaque année, la cathédrale Notre-Dame-de-Paris est trop petite pour accueillir l’ensemble des pèlerins. Certains doivent patienter dehors, avant le départ du pèlerinage.
3/11
Irlandais, Allemands, Espagnols, mais aussi Américains, Australiens ou Japonais, les pèlerins étrangers sont fortement représentés.
4/11
La logistique et la sécurité d’un tel évènement demandent une organisation particulièrement rigoureuse. 700 bénévoles offrent chaque année leurs bras pour la réussite du pèlerinage.
5/11
Chaque année, les équipes de l’Ordre de Malte assurent le soutien médical auprès des pèlerins.
6/11
Dimanche, 6h du matin : il faut reprendre la marche. Et pourtant la bonne humeur ne manque pas !
7/11
Des guides félicitent des marcheurs, lors d’une pause déjeuner. L’entraide est au cœur du pèlerinage.
8/11
Moyenne d’âge des marcheurs : 21 ans. On vient au « pèlé » avec ses amis, y compris lorsqu’ils ne sont pas croyants.
9/11
« Étoile de la mer voici la lourde nappe, Et la profonde houle et l’océan des blés », écrivait Charles Péguy.
10/11
« Voici venir la jeunesse de Dieu ». Nombreux sont les prêtres, religieux, religieuses qui doivent la certitude de leur vocation au pèlerinage de Chartres.
11/11
Dans une homélie très forte, le cardinal Sarah a lancé un appel aux catholiques de France.