Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
1/7

Bruno, 35 ans, "j'ai toujours eu sur mon chemin de bons prêtres"

Bruno va partir en mission à vie en Birmanie avec les missions étrangères de Paris, après son ordination à Saint-Sulpice à Paris. "Vu mon cheminement qui a été assez long (une dizaine d’années entre l’appel et l'entrée au séminaire), ce n’est pas pour moi une drôle d’idée de devenir prêtre en 2019, puisque c’est ma vocation !". "Quand j’entends toutes les histoires horribles sur l’Église, et qui, bien évidemment, exigent la vérité et la lumière, je réalise que je ne connais pas cette Église, tant mieux pour moi ! Car j’ai toujours trouvé sur mon chemin des bons prêtres, des bonnes personnes qui m’ont guidé et m’ont fait grandir dans la Foi". Son départ pour la Birmanie aura lieu en octobre, où il commencera sa mission par trois ans à Rangoun pour apprendre la langue et découvrir la culture et les habitants.
2/7

Vincent, 31 ans, pour mettre le feu au monde

À Lyon, ils seront quatre à être ordonnés ce week-end, dont Vincent, 31 ans, membre de la communauté de l’Emmanuel, qui a su, tout jeune, qu’il voulait être prêtre. "Tout petit déjà, en voyant des prêtres, je me disais que je voulais devenir comme eux". "Nous sommes peu de prêtres aujourd’hui ? Et alors ! J’aime bien rappeler qu’au départ ils n’étaient que 12 ! Nous avons juste à vivre cette phrase de l’Évangile, "si vous devenez ce que vous êtes, alors vous mettrez le feu au monde ! Oui nous sommes une minorité mais c’est stimulant !"
3/7

Damien, 38 ans, le zèle au service de tout un peuple

Pour le diocèse de Saint-Dié, c'est une minorité qui devient visible cette année, pour la première fois depuis 16 ans ! " C'est un événement pour l'homme que je suis et pour le diocèse de Saint-Dié où le dernier prêtre ordonné pour les Vosges l'a été en 2003; mais un événement à célébrer avec mesure. Combien de diocèses à l'étranger, en Pologne, au Vietnam ou dans des pays d'Afrique subsaharienne, ordonnent chaque année 5, 10, 15 ou 20 prêtres ! Un de mes professeurs de liturgie disait qu'un homme zélé suffit à transformer tout un peuple. Je préfère que nous soyons plusieurs « zélés » !
4/7

Grégoire, 26 ans, une immense mission de témoignage

En Mayenne, à la communauté Saint-Martin, il y a plusieurs zélés ! Cette année, 9 prêtres et 11 diacres sont ordonnés. Parmi eux, Grégoire, âgé de 26 ans. C’est en classe de première qu’il a eu l’appel de Dieu, mais son père spirituel lui a conseillé de faire au moins une année de prépa. "Cette année m’a conforté dans mon choix et mon désir d’annoncer le Christ, notamment auprès de mes camarades de classe qui ont été assez sidérés de ma décision ! S’ils étaient surtout interloqués par mon choix de célibat, j’ai réalisé qu’ils connaissaient très mal l’engagement que je prenais. Nous avons donc une immense mission de témoignage !" Mission qu'effectuera Don Grégoire à Cuba ces prochaines années, car il part en octobre sur l'île où la communauté Saint-Martin est implantée.
5/7

Gabriel, 28 ans, le bonheur c'est Dieu

Gabriel, 28 ans, est ordonné à Versailles. C'est en 4e année de médecine, lors d’un séjour joyeux au ski avec ses amis étudiants, qu'il se fait une remarque, "j’ai pris conscience que tous mes copains cherchaient le bonheur mais ils ne savaient pas où le trouver. Et là, j’ai eu une certitude, pour moi, le bonheur n’est qu’en Dieu ! ». Fort de cette conviction, Gabriel a fait un cheminement vers la prêtrise, "même si, en m’imaginant dans le futur, je me visualisais en prêtre, je voulais moi aussi une femme et une voiture !" Mais l’appel de Dieu lui apporte bien plus.
6/7

Jean-Baptiste, 32 ans, "le Christ, c’est mon chemin de bonheur"

Jean-Baptiste, 32 ans, du diocèse de Meaux, est heureux de sa formation complète et approfondie qu'il a suivi pendant ses années au séminaire. "Nous avons appris la vie de prière, les études et la vie fraternelle, on est plus fort quand on annonce le Christ à plusieurs". Son rôle à venir, il le connaît "ma mission, c’est d’annoncer la Bonne Nouvelle, une nouvelle qui fait du bien au cœur, je voudrais rayonner de cette lumière."
7/7

Frank, 40 ans, l'universalité de l'Église

Trader à Londres pendant 10 ans avant une conversion dans la cathédrale d'Edimbourg le jour de son anniversaire, Frank se dit être une vocation tardive. Ses premières années au séminaire ont été difficiles jusqu'à son arrivée à Rome pour des études en théologie. J'ai pris conscience de l'universalité de l’Église. J'ai été enrichi par les nombreuses amitiés nouées avec d'autres séminaristes de France et du monde entier. J'ai compris la mission universelle qui nous attendait". "Et je suis accompagné chaque jour par la phrase de sainte Thérèse de Lisieux, “aimer c'est tout donner”".