5 / 9
À l’Est, la structure est étayée
Les ouvertures, comme les ogives de l’extrémité du chœur, ont été renforcées par des étais. Les équipes de charpenterie et de maçonnerie sont à pied d’œuvre pour cintrer la totalité des vingt-huit arcs-boutants. Des éléments de bois vont ainsi épouser la forme des renforts pour les stabiliser. Le but est d'éviter que des morceaux de voûte ne s'effondrent.
+

© Diocèse de Paris