Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
1/8

Toujours debout

Ces deux tours qui se détachent fièrement sur ce beau ciel bleu de printemps 2020, auront provoqué quelques sueurs froides à des millions de Français la nuit du 15 avril 2019. Allaient-ils les retrouver à leur réveil le lendemain, après cette nuit de flammes et de doutes ? Un an après, elles sont toujours là, fières et tendues vers les cieux.
2/8

Les grues remplacent la flêche

Certes les hauteurs ont changé, ce n'est plus la flèche XIXe de Viollet-le-Duc qui surplombe la ville, mais la grue du XXIè siècle, plus haute d'Europe avec ses 80 mètres, tente de sauver l'édifice et de rassurer les parisiens, mais aussi les pèlerins du monde entier.
3/8

De la haute couture pour Notre-Dame

Paris, capitale de la mode, ne démentira pas sa réputation avec ces travaux sur Notre-Dame, au centimètre près, pour sauver et protéger rosaces et voutes. Du travail de première main d'atelier.
4/8

Des cintres sous les arc-boutants

Pour rester dans la haute-couture, quatorze cintres sur-mesure ont été installés sous les arc-boutants afin de sécuriser l'édifice et de soulager la voute qui menacerait encore de s'effondrer.
5/8

Le silence

À l'intérieur le vide et le silence. Et pourtant, par deux fois, les chrétiens du monde entier ont pu redécouvrir des images de la cathédrale lors d'une messe présidée par Mgr Aupetit le 15 juin 2019, puis par une vénération de la Sainte Couronne le Vendredi Saint 20 avril 2020.
6/8

Des travaux à la hauteur de l'évènement

Les deux tiers de la toiture sont détruits, la charpente surnommée "La Forêt" a été dévorée par les flammes, une partie de la voûte est touchée, des poutres calcinées se sont effondrées. Entre 350 et 400 tonnes de plomb qui constituaient la toiture et la flèche ont été réduits en cendre. Certes le chantier de Notre-Dame est colossal, mais elle est là, debout !
7/8

Les travaux à l'arrêt

À cause du coronavirus, le chantier de restauration de Notre-Dame est à l'arrêt depuis le 16 mars. Une fois par semaine, une équipe de cordistes assure une tournée d'inspection de la cathédrale. Avec une présence réduite au strict minimum, un système de laser et une centaine de capteurs y ont été installés pour détecter à distance le moindre mouvement de la structure. Durant l'inspection, les cordistes respectent la distance de sécurité et portent un masque pour se protéger.
8/8

Notre-Dame sera toujours Notre-Dame

Quelque que soit la prise de vue, la cathédrale reste toujours le symbole de cette France, fille ainée de l’Église. Que les travaux soient arrêtés ou pas, l'attention mondiale portée à l'édifice prouve bien que, dans le cœur des hommes, bât comme une aspiration au plus haut et plus beau, le regard tourné vers l’Éternel.