11 / 12
Dili, Timor oriental
Sur les près de 670.000 habitants du Timor oriental, 95% sont catholiques, soit environ 630.000 personnes. Autant de personnes qui ont été très touchées par la visite de saint Jean Paul II en 1989, à une période où le pays était en proie à une instabilité importante, une dizaine d’années avant son accès à l’indépendance. Près de 30 ans après cette visite (qui se voulait pastorale et non politique), l’héritage du Saint-Père est très présent. En 2019, le Timor oriental a choisi saint Jean Paul II comme patron pour l’éducation et la jeunesse. A cette occasion, cette statue grandeur nature a été montrée eu tournée dans plusieurs écoles du pays. « Nous espérons que la statue de Jean-Paul II fera grandir leur amour envers l’Église et envers la nation », avait notamment déclaré Dulce de Jesus Soares, la ministre de l’éducation est-timoraise. En temps normale, cette statue se trouve sur une colline de l’ouest de Dili, la capitale du Timor oriental, au nord de l’île. Elle y avait été érigée en 2008.
+

© Atosan / Shutterstock