4 / 7
Bienheureuse Victoire Rasoamanarivo (1848-1894)
La bienheureuse Victoire Rasoamanarivo (1848-1894) est issue d’une famille noble de Madagascar convertie au catholicisme. Quand les Français sont expulsés de l’île en 1883, les prêtres lui laissent les rênes de l'Église. Elle devient la dirigeante de l'Église à Madagascar avec le bienheureux Raphael Rafiringa, un frère religieux malgache. Pendant près de trois ans, Victoire et Raphaël ont la charge des 21.000 laïcs catholiques du pays. Chaque dimanche, des rassemblements sont organisés pour la prière commune, bien qu'il n'y ait pas de prêtres pour célébrer la messe. Victoire explique alors : "Je visualise les missionnaires qui disent la messe, et j'assiste mentalement à toutes les messes qui sont dites dans le monde". Trois ans plus tard, une communauté dynamique et avide d'Eucharistie accueille le retour des prêtres. Pendant ce temps, l’attitude des croyants a changé. Ils vont participer à l’Eucharistie avec une ferveur admirable.
+

© Public domain