Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

1/9

Amusez-vous

Cela peut sembler contre-intuitif (surtout pendant Carême), mais l’humour n’est pas du tout en opposition à notre processus de conversion, puisqu’il contribue à créer des ponts avec nos frères et sœurs. Pier Giorgio était un grand farceur. Il aimait jouer des petits tours à sa famille et à ses amis. Il mettait toujours de la joie autour de lui. L’une de ses plaisanteries préférées, lors des retraites, consistait à plier les draps de ses amis et des prêtres de telle façon que les pieds ne soient pas couverts.
2/9

Pensez d’abord aux autres

Pier Giorgio Frassati a souvent placé les besoins des autres avant les siens. Quand il a contracté la poliomyélite, sa grand-mère était déjà mourante. Pour ne pas ajouter davantage de peines à sa famille, il a souffert en silence. Ce n’est que quelques heures avant sa mort que ses proches réalisent la gravité de son état.
3/9

Soyez actif

Tout comme le pape Jean Paul II, Pier Giorgio Frassati était un skieur accompli. Toujours actif, il avait une grande joie de vivre et aimait se lever tôt le matin pour faire des randonnées ou une journée sur les pistes.
4/9

Écoutez vos parents

Quand Pier Giorgio Frassati tomba profondément amoureux d’une jeune fille nommée Laura, il accepta de renoncer à son amour quand ses parents lui indiquèrent qu’ils ne lui voyaient aucun avenir avec un parti issu d’un milieu social différent du leur.
5/9

Emportez-vous s’il le faut

Pier Giorgio était un homme de passion. Fidèle à ses convictions, il participait à des cortèges et à des manifestations, en ayant parfois recours à quelques coups de poing au nom de la justice pour défendre les nécessiteux. Il ne s’agit pas de justifier la violence, mais la détermination de Pier Giorgio pour venir en aide à ceux qui ne peuvent pas toujours s’aider eux-mêmes est louable.
6/9

Travaillez dur

La famille de Pier Giorgio était très riche et il aurait pu choisir une vie luxueuse. Malgré des difficultés scolaires, il a poursuivi des études d’ingénieur. C’était aussi un laïc dominicain, et il était socialement et politiquement très actif. Il était un homme sur qui tout le monde pouvait véritablement compter.
7/9

Mettez de l’ordre dans vos priorités

Malgré sa vie trépidante, Pier Giorgio cherchait avant tout à plaire à Dieu. Il montrait aussi une grande loyauté envers sa famille, et envers ses amis. Pour rester fidèle à ses croyances et aider les autres au nom du Seigneur, il donnait littéralement ses chaussures et ses chaussettes aux nécessiteux.
8/9

Faites du bien sans attirer l’attention

De très nombreuses personnes assistèrent à ses funérailles, à tel point qu’elles remplissaient les rues, et cela parce qu’il avait aider beaucoup de démunis, à l’insu de sa famille et sans en parler à personne.
9/9

Faites attention au Seigneur

Pier Giorgio aimait la vie et il la célébrait, tout en aimant Dieu. Il priait tous les jours et participait à la Messe. Il se rappelait toujours qu’il appartenait à Dieu et que c’était Dieu qui lui avait tout donné.