4 / 8
Laurence, 34 ans
Une couronne de pierres qui longtemps te sertit de mille feux sur terre comme au ciel, aujourd’hui se voit remplacer, Ô Marie, par ces quelques mots que t’offre mon cœur. Si ces mots n’ont pas la splendeur et le prestige de ce qui fut, ils ont la pureté et la délicatesse d’une âme simple. S’ils n’ont pas la patine du temps jadis, ils ont le désir de demeurer gravés dans la mémoire de chacun. Et s’ils ne peuvent être contemplés et admirés, ils pourront être appréciés et déclamés par tous. Ainsi, reçois, ô Vierge de Fourvière, le plus humble des mots que souhaite t’offrir ce cœur d’adoption : Merci !
+

© Ventdusud I Shutterstock