Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

1/6

Abbaye Notre Dame de Tamié. Moines cisterciens.

Cette abbaye cistercienne, bâtie à 900 mètres d'altitude dans le massif des Bauges, près d'Albertville, a été fondée au XIIe siècle. La communauté d'une trentaine de moines vit essentiellement de la production de son délicieux fromage. Son hôtellerie accueille femmes, hommes, couples et jeunes de plus de 18 ans. Les personnes qui le désirent peuvent être accompagnées par un frère de la communauté. Pour les visiteurs d'une heure, il est possible de monter à pied jusqu'au monastère et d'entrer dans l'église pour y prier ou participer à l'un des offices qui rythment la journée.
2/6

Monastère Saint Jean-Baptiste d'Unterlinden. Moniales dominicaines.

Situé au coeur de la montagne alsacienne, le Monastère Saint-Jean-Baptiste trouverait ses origines à Colmar au XIIIe siècle. Après plusieurs interruptions et déménagements, la communauté des moniales dominicaines s'est finalement installée à Orbey en 1973. Les moniales reçoivent des personnes ou des groupes pour se ressourcer et partager la prière communautaire. Les hôtes peuvent être accompagnés spirituellement par une sœur.
3/6

Foyer de Charité de la Flatière

La Flatière est certainement l'un des plus beaux lieux qui soit pour faire une retraite spirituelle. La vue à couper le souffle sur la chaîne du Mont-Blanc dispose l'âme à écouter Dieu dans des retraites prêchées en silence ! Situé à 1400 mètres d'altitude aux Houches, dans la vallée de Chamonix, ce foyer de Charité offre un cadre inouï pour les retraites, les préparations au mariage et les sessions de couples. Une maison à proximité permet d'accueillir les enfants des retraitants en même temps que leur parents. En été, La Flatière héberge aussi des camps retraite pour des adolescents. Les Foyers de Charité, fondées en 1936 par Marthe Robin, sont des communautés catholiques de vie, composées de laïcs et de prêtres. Leur vocation et d'accueillir et de revivifier les chrétiens dans leur foi et de donner à tous la chance de rencontrer le Christ.

 
4/6

Abbaye d'Hautecombe. Communauté du Chemin neuf.

La présence monastique au bord du lac du Bourget à Saint-Pierre-de-Curtille, en Savoie, remonte au XIIe siècle. Hautecombe, ancienne abbaye cistercienne, puis bénédictine, nécropole des Comtes de Savoie, est un site exceptionnel situé dans un écrin naturel unique. Lorsque la dernière communauté bénédictine a déménagé en 1992, l'abbaye a été confiée à la Communauté du Chemin Neuf. Celle-ci accueille depuis une multitude de visiteurs. En particulier ceux qui sont en recherche spirituelle ou qui veulent approfondir leur foi. L'abbaye organise aussi des retraites "Cana" pour les couples.
5/6

Prieuré Sainte-Thérèse à Murat. Communauté des Frères de Saint-Jean.

Au cœur de la Haute Auvergne, à Murat, le prieuré Sainte-Thérèse est un centre de prière et d'accueil pour les jeunes et les familles. Il propose des activités de prière, de formation spirituelle et philosophique ainsi que des moments de vraie détente (marche en montagne, VTT, Ski-prière). Pour favoriser un approfondissement de la vie chrétienne, d'autres activités sont aussi proposées: week-end pour jeunes, retraite pour enfants, week-end fiancés et jeunes mariés, week-ends oblats et familles...
6/6

Abbaye Notre-Dame de Bonneval. Moniales cisterciennes.

Notre-Dame de Bonneval est une abbaye cistercienne fondée en 1147. Elle surplombe la vallée du Lot, à Plancherine, dans le Nord-Aveyron. Depuis neuf siècles on y trouve une communauté cisterienne trappiste qui s'appuie sur la règle de saint Benoît. Elle compte aujourd'hui 25 soeurs qui vivent notamment de la fabrication d'un chocolat très apprécié dans la région. La communauté accueille les retraitants pour des durées courtes ou plus longues dans son hôtellerie, pour un temps de solitude et de réflexion. Il est aussi possible de s'isoler dans la nature belle et sauvage. Un Ermitage Saint Joseph, situé à 1,5 km du monastère, peut accueillir des groupes de jeunes.