5 / 5
UN GESTE DE PAIX
Cette nuit-là, de nombreuses veillées de prière mariale eurent lieu en France. Le lendemain, 18 janvier 1871, les troupes prussiennes cessent de menacer l’Ouest de la France. L’armistice est signé huit jours plus tard, le 26 janvier, et les 38 jeunes gens de Pontmain engagés dans l’armée rentrent tous sains et saufs. L’année suivante, Monseigneur Wicart, évêque de Laval, reconnaît l’authenticité de l’apparition et, en 1905, le sanctuaire est érigé en une grande basilique : Notre Dame de l’Espérance.
+

© Photomontage Mathilde de Robien I Aleteia / Gilles Targat I AFP